La mairie de Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne) a récemment annoncé que les caméras de surveillance de la ville allaient également servir à repérer les propriétaires de chiens qui ne ramassent pas les crottes de leurs canidés.  Jean-Marie Albouy, le 1er adjoint au maire, nous en dit un peu plus sur cette initiative.

Planet : La mairie de Montereau-Fault-Yonne a décidé de lutter contre les crottes de chiens qui envahissent ses trottoirs grâce aux caméras de vidéosurveillance de la commune. Comment cette idée est-elle venue ?

Jean-Marie Albouy : "La commune dispose de près de 80 caméras de vidéosurveillance : environ 40 dans les rues et le même nombre devant les bâtiments publics. Celles-ci sont reliées au centre superviseur urbain dans lequel se trouvent en permanence deux observateurs chargés de scruter une cinquantaine d’écrans. Elles servent par ailleurs notamment à la police pour effectuer des flagrants délits, à repérer les personnes qui font des malaises en ville (surtout en hiver) et à vérifier que tout va bien quand une alarme sonne. Et alors que la commune a récemment reçu l’autorisation de verbaliser les automobilistes en infractions grâce à ses caméras de surveillance, le maire (UDI) Yves Jégo s’est dit que l’on pourrait également s’en servir pour repérer les propriétaires de chiens qui se montrent non-civilisés.

Planet : Concrètement, comment ce dispositif va-t-il fonctionner ?

Jean-Marie Albouy : Il ne s’agit absolument pas de verbaliser mais d’éduquer les maîtres. Lorsque des observateurs vont repérer sur leurs écrans un propriétaire de chien qui ne ramasse pas les crottes de ce dernier, ils pourront alors joindre une équipe de police se trouvant à proximité. Si celle-ci n’a pas d’autres missions plus urgentes, elle pourra ensuite aller à la rencontre du maître et le réprimander.

Planet : Les maîtres recevront-ils une amende ?

Jean-Marie Albouy : Oui, mais uniquement s’ils récidivent. Et si jamais ceux-ci contestent l’amende, les agents pourront toujours leur prouver les faits grâces à des captures d’écran faites à partir des images filmées par les caméras de vidéosurveillance. La plupart des propriétaires de chiens de la commune ramassent les crottes de leurs animaux. Seulement une poignée de maîtres ne le font pas et ont décidé d’embêter les autres. Il arrive un moment où cela suffit.

Planet : Avez-vous reçu des plaintes des habitants de la ville à ce sujet ?

Publicité
Jean-Marie Albouy : Nous recevons constamment des plaintes. Il ne se passe pas une réunion de quartier sans qu’à l’unanimité, les habitants se plaignent de ce fléau. La commune dépense chaque année 200.000 euros pour nettoyer ses trottoirs. Nous avons même mis à disposition des distributeurs de sachets pour ramasser les crottes. Mais visiblement cela ne suffit pas et il y a toujours des crottes devant les écoles, les perrons des maison et même sur les marches des commerces. D’ailleurs, nous avons remarqué que plus nous nettoyons, plus les maîtres se permettent cet incivisme car ils savent que nous repassons derrière eux. Cela peut paraître anecdotique mais c’est une véritable problématique à gérer pour la commune. D’autant que nous pourrions utiliser l’argent que nous dépensons dans le nettoyage des trottoirs pour d’autres actions plus utiles à nos concitoyens".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité