Une hôtesse de caisse du Carrefour du Mans a écopé de 18 mois de prison avec sursis pour avoir détourné près de 55 000 euros en remboursant, en liquide, des clients non-satisfaits… qui n'existaient pas.

Mireille, 57 ans, a été condamnée la semaine dernière à 18 mois de prison avec sursis par la cour d’appel d’Angers. La raison ? De janvier 2011 à août 2013, cette caissière du Carrefour du Mans a détourné 54 790 euros en liquide.

Pour cela, elle effectuait des remboursements en liquide d’objets censés avoir été ramenés par des clients imaginaires, rapporte Ouest-FranceLe magasin n’y avait vu que du feu jusqu’à ce qu’un nombre étonnant de batteries de voiture soient "retournées", alors qu’elles n’avaient pas été vendues par le magasin et que les retours ne se trouvaient pas en stock.

Ces fameux faux remboursements ne dépassaient jamais 150 euros, montant à partir duquel l’accord d’un responsable était nécessaire.

A lire aussi - Yvelines : une caissière licenciée pour une erreur de... 5 euros

Une cocotte-minute et la combine tourne court

Une cocotte-minute à 99,90 euros a finalement eu raison de la combine. Mireille s’est fait pincer, la main dans le sac, en train de cacher la somme du faux retour sous la caisse.

Après avoir nié, avoué, puis s’être rétractée, elle a confié aux enquêteurs avoir eu des problèmes d’argent, puis avoir tout simplement eu l’envie d’améliorer ses conditions de vie, de faire des cadeaux autour d’elle.

Publicité
Elle a également prétendu que 40 000 euros de la somme provenait en fait d’un versement effectué par sa sœur, ce que cette dernière a confirmé. Peu convaincue, la justice l’a condamnée à 18 mois de sursis, mais aussi à rembourser l’intégralité de la somme à l’hypermarché.

Vidéo sur le même thème : Une caissière met un vent à un voleur !