Le député René Dosière s'est penché sur les dépenses de l'Elysée. Selon l'élu, le budget du palais présidentiel a baissé de 8,6% entre 2011 et 2013.

Ils sont assez peu nombreux en ce moment, à droite comme à gauche, à dire du bien de François Hollande. Et pourtant, le spécialiste des dépenses publiques, le député socialiste René Dosière, ne trouve rien à redire concernant la gestion des dépenses de l’Elysée par l’instigateur de la présidence "normale".

L’élu PS a comparé la dernière année pleine du quinquennat de Nicolas Sarkozy (2011) avec l’année 2013, première année pleine du président Hollande. Le résultat : "le budget de l'Elysée a diminué de 8,6% à 101,1 millions d'euros" a expliqué ce mercredi René Dosière en conférence de presse.

Lire aussi :  Quand l'Elysée se serre la ceinture

Pour ce dernier, ces économies sur le fonctionnement du palais présidentiel fait de François Hollande le "meilleur élève de la République". Rien que ça.

Transports, masse salariale, parc auto...

Le budget lié aux déplacements du chef de l’État a fortement diminué entre 2011 et 2013. En effet, ce poste de dépense connaît une baisse de 19% (soit 14 millions d’euros) en raison de la "réduction de la taille des délégations, l’utilisation de modes de transport plus économiques (train, voiture, avion plus modeste) et des prestations plus modestes en matière d’hébergement, de restauration, de réception" a précisé René Dosière. En outre, le coût moyen d’un déplacement dans l’Hexagone coûte trois fois moins cher sous François Hollande que sous Nicolas Sarkozy.

La différence est moins flagrante pour un voyage à l’étranger.  En effet, le coût moyen s’élevait à 320.000 euros pour Nicolas Sarkozy contre 293.000 euros pour l’actuel président.

Lire aussi :  Des biens de l'Elysée retrouvés... en vente sur eBay !

La diminution de 5% des effectifs du personnel pèse aussi dans la balance. En effet, la masse salariale étant le poste budgétaire le plus important, celle-ci a diminué de 1.7%. Autre économie conséquente, celle réalisée sur les coûts de fonctionnement qui ont diminué de 26% (soit 14.7 millions d’euros) grâce notamment à la multiplication des appels d’offres permettant de faire jouer la concurrence ou encore la réduction du parc automobile.

Publicité
Les économies sont loins d’être terminées du côté de l’Elysée. En effet, pour l’année 2015, l’objectif est de passer sous la barre symbolique des 100 millions d’euros (contre 101.67 millions d’euros pour 2013).

Vidéo sur le même thème : Des oeuvres et du mobilier de l'Elysée portés disparus

En imagesVisite virtuelle : bienvenue au Palais de l'Elysée

Le portail du Palais de l'Elysée

 Le Palais de l'Elysée, situé au 55 rue du Faubourg-Saint-Honoré, dans le 8e arrondissement de Paris, est la résidence officielle du président de la République.Le palais a d'abord été un hôtel particulier construit en 1720 par l'Architecte Armand-Claude Mollet pour le comte d'Evreux. La marquise de Pompadour y a résidé pendant quelques années. Il est...

La cour d'honneur du Palais de l'Elysée

 Le Palais compte deux entrées, voici la grande entrée, celle située rue du Faubourg-Saint-Honoré. On entre par là dans la cour d'honneur.   Crédit photo : © Présidence de la République

Le vestibule d'honneur

 C'est là que le président de la République accueille ses hôtes.A l'époque de François Mitterrand, en 1984, la sculpture  À la République française, que l'on voit sur la photo, a été installée. Elle représente 200 drapeaux de marbre blanc. Crédit photo : © Chatsam/Wikimedia

Le Salon des Portraits

 Situé dans le bâtiment principal, le Salon des Portraits doit son nom aux portraits de souverains en médaillon qui s'y trouvent. Nicolas Sarkozy avait choisi cette salle pour y installer son bureau privé. Crédit photo : © Chatsam/Wikimedia

Le salon Pompadour

  Cette pièce a été aménagée par Madame de Pompadour, d'où son nom.Le salon Pompadour sert de salle d'audience pour les invités de marque du président.  Crédit photo : © Chatsam/Wikimedia

Le salon des ambassadeurs

 Le salon des ambassadeurs est une salle de réception qui doit son nom à la tradition datant du XIXe siècle d'y recevoir le courrier d'ambassadeurs étrangers.  Crédit photo : © Chatsam/Wikimedia

La table du Conseil des ministres dans le Salon Murat

  Le salon Murat doit son nom à Joachim Murat, un prince français qui a résidé au Palais de l'Elysée. Cette salle de réception accueille aujourd'hui le Conseil des ministres tous les mercredis.  Crédit photo : © Chatsam/Wikimedia

Le salon des tapisseries

 Ce salon a été nommé d'après les trois tapisseries du XVIIe siècle et XVIIIe siècles qui y ont été installées à l'époque du président Félix Faure (IIIe République).Aujourd'hui, le salon est une salle d'attente. Crédit photo : © Chatsam/Wikimedia  

Une antichambre de l'Elysée

Le Palais de l'Elysée compte deux antichambres qui permettent d'accéder au salon vert et au salon doré. On y trouve les portraits de présidents décédés de la Ve République.  Crédit photo : © Chatsam/Wikimedia

Le salon vert

 Le salon vert (qui doit son nom à sa couleur) est une salle de réunion.  Crédit photo : © Chatsam/Wikimedia

Autres diaporamas