Le budget du palais présidentiel a été adopté lundi par l'Assemblée nationale. Selon le socialiste René Dosière, la présidence de la République ne coûte que quelques "baguettes" par an par foyer.

Seulement 3,50 euros, c'est le prix que coûte par an le train de vie de l'Elysée par foyer. Le budget "économe" de l’Elysée a été adopté lundi par l’Assemblée nationale. Le socialiste René Dosière, spécialisé dans les dépenses de l'Etat, a salué la "gestion" de la présidence de la République dont le coût représente désormais l’équivalent de "quatre baguettes" par an par foyer, indique 20 minutes.

De son côté, Jean-Marie Le Guen, le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, s'est félicité dans l'hémicycle de la "stabilité" du budget de l'Elysée, établi depuis 2014 à 100 millions d'euros.

"Eviter les erreurs comme la rémunération exorbitante au coiffeur de l'Elysée"

Toutefois, René Dosière, député de l'Aisne, a estimé qu’il était encore possible de faire mieux, "d’abord en évitant les erreurs comme la rémunération exorbitante accordée au coiffeur de l’Elysée" révélée en juillet par Le Canard Enchaîné (9 895 euros bruts mensuels) et en suivant "les dernières recommandations de la Cour des comptes".

Publicité
Selon le député de l'Asine, les efforts ont également été poursuivis à l’Assemblée, où la dotation pour 2017 sera de 517,8 millions, stable, comme au Sénat (323,5 millions d’euros). Pour les cabinets ministériels, il a noté que l’effectif global type avait diminué de 11 % et la rémunération moyenne de 10 %, des efforts d’économie réels "au point qu’aujourd’hui, dans les réceptions, on ne sert plus de champagne à Matignon". Le député socialiste a toutefois regretté que l’augmentation du nombre de ministères "occulte les efforts réalisés".

Vidéo sur le même thème : Des ruines d’Alep aux ors de l’Elysée

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité