Brigitte Bardot est très en colère et le fait savoir. Elle a rédigé une tribune dans laquelle elle évoque son ras-le-bol d'être « traînée dans la boue » et de se faire « cracher dessus », et où elle règle ses comptes avec Daniel Cohn-Bendit et la France en général. Extraits.

Brigitte Bardot n’est pas contente. Vendredi dernier, elle menaçait elle aussi de demander la nationalité russe et de quitter la France, « ce pays qui n'est plus qu'un cimetière pour animaux », si les deux éléphantes du zoo de Lyon atteintes de la tuberculose, condamnées à être euthanasiées, n’étaient pas  graciées. Des propos qui ont suscité de nombreuses réactions ce week-end. Brigitte Bardot a donc rédigé une tribune sur le site LePlus du Nouvel Observateur, où elle pousse un énorme coup de gueule.

« On me crache dessus parce que je dérange »« Depuis plus de 60 ans, je suis traînée dans la boue, on me crache dessus parce que je dérange la morale des bien-pensants, jusqu'à ce « con Bendit » qui souhaiterait m'envoyer dans « un camp de concentration » ou « une prison » de Sibérie... Mais qu'a-t-il fait, cet imbécile d'écolo, pour les animaux ? Rien. D'ailleurs il n'a rien d'un écolo, juste un opportuniste qui passe du rouge au vert en se foutant pas mal des valeurs qui devraient être défendues par le mouvement écologiste si mal représenté en France » s’exclame-t-elle.

« Alors oui, j'en ai ras le bol de ce pays où les « grands » se foutent comme de l'an 40 de la souffrance animale que je combats depuis si longtemps et que je combattrai jusqu'à mon dernier souffle » poursuit la présidente de la Fondation Bardot. Brigitte Bardot termine sa tribune en évoquant son désamour pour son pays et ses dirigeants. « Et si je suis en colère contre le gouvernement actuel et contre notre président. Là encore, ce n'est pas par choix politique car si François Hollande faisait un geste pour améliorer le sort des animaux en France, je serais la première à l'en remercier publiquement. Je suis en colère car son équipe traite par le mépris toutes nos interventions, et elles sont nombreuses.

Publicité
« Ce pays me fait honte, me fait vomir »[...] La France est un immense cimetière animalier où la corrida est encensée par des ministres, cette torture immonde qui fait honte à l'Espagne et qu'on nous impose comme on nous impose aussi l'Aïd-el-Kebir, ce sacrifice rituel cruel qui fait de la France une terre de non-droit où n'importe qui fait n'importe quoi en toute impunité. Alors oui, ce pays me fait honte, me fait vomir ! Mais si j'ai tellement mal au cœur face à cette décadence, ce bordel généralisé, c'est d'abord parce que j'aime la France et que je ne supporte pas de voir ce je-m'en-foutisme s'imposer devant toutes les situations d'urgence que je dénonce et qui ne reçoivent aucune réponse en retour ». 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité