L'édition 2014 du baccalauréat démarre ce lundi avec comme première épreuve pour les séries générales, la philosophie. L’occasion de revenir sur les plus belles Brèves de cancres récemment recueillies auprès de professeurs anonymes et compilées dans un livre. Interview de Sophie Leflour, éditrice chez Chifflet&Cie.

(illustration)

Planet : Vous êtes allée à la rencontre des enseignants anonymes qui témoignent dans ce livre. Comment accueillent-ils ce genre de fautes ? Sophie Leflour : "Les enseignants que j’ai rencontrés étaient d’accords pour transmettre ce qu’ils ont vu. La plupart d’entre eux étaient donc bienveillants. Mais il est vrai que certains sont parfois agacés par ce que les élèves écrivent. Ils ont l’impression d’avoir travaillé dans le vide. Heureusement, les brèves des cancres sont toujours mignonnes et ne sont pas forcément si éloignées de la réalité. Je pense notamment à la devise de l’Union Européenne, 'Unis dans la diversité' qui pour un élève est devenue : 'Unis dans l’adversité' !

Planet : Y-a-t-il des matières plus propices que d’autres aux brèves de cancres ?Sophie Leflour : Les brèves compilées dans le livre sont l’œuvre d’élèves allant de la fin du primaire jusqu’à la fin du collège. Et l’on remarque que dans ces classes, l’histoire est la matière la plus propice aux perles. En effet, les enfants confondent souvent les dates et les personnages...

Publicité
Planet : Selon vous, pourquoi les gens aiment-ils se plonger dans ce type de compilation ?Sophie Leflour : Je pense que c’est parce que cela nous fait nous replonger dans l’enfance. Cela nous fait rire car on y découvre souvent des erreurs que l’on aurait pu commettre et parfois même que l’on a commises. Les gens osent plus facilement en rire une fois adultes car ils n’ont plus la même pression que quand ils étaient élèves. Peut-être prennent-ils aussi une sorte de revanche en les lisant maintenant, qui sait ?"

 

  • Découvrez quelques perles tirées de Brèves de cancres (éd. Chifflet&Cie) :

Histoire : "Les rois se faisaient sacrer à Reims car c’est une région où il y a du champagne pour fêter ça"

Instruction civique : "Pour voter, on est obligé de passer avant dans l’urinoir, sans ça le vote n’est pas valable"

Histoire : "Le maquis est un poisson japonais"

Géographie : "Les marins fréquentaient des femmes dans les ports et attrapaient souvent le scorpute"

Géographie : "L’agriculture bio est une culture faite pour les riches"

Histoire : "Les 5 piliers de l’Islam soutiennent le temple de Mahomet à Lamec"

SVT : "La voie lactée est le chemin que prennent les vaches pour aller dans les alpages"

Français : "Une autobiographie raconte l’histoire de l’automobile"

SVT : "L’embargo est une maladie du dos"

©

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité