Le polémiste sera récompensé samedi pour son ouvrage "Le suicide français". Une remise de prix qu’a décidé de boycotter le président du Conseil général d’Ille-et-Vilaine.

Éric Zemmour recevra samedi à Combourg, en Bretagne, le 17e prix Combourg-Chateaubriand pour son livre Le suicide français. Chaque année, ce prix récompense un écrivain dont le style honore "la mémoire et les écrits de Chateaubriand". Une initiative qui n’a pas plue à Jean-Luc Chenut, le président du Conseil général d’Ille-et-Vilaine. "Je regrette que le prix Combourg-Chateaubriand consacre un auteur qui a abandonné le champ de la création artistique pour se consacrer à la promotion d’une idéologie incompatible avec les idéaux républicains", a-t-il expliqué dans un courrier adressé aux organisateurs lundi, soulignant que les propos du polémiste "alimentent la peur et stigmatisent constamment nos concitoyens de confession musulmane".

La créatrice du prix juge la réaction du président du Conseil général "sectaire"

Publicité
Visiblement remonté, Jean-Luc Chenut a également réclamé que "le département d’Ille-et-Vilaine ne soit en aucun cas associé à cette remise de prix". Le problème ? Le logo du Conseil départemental a été acollé aux invitations adressées au public. Il également décidé de bloquer une subvention de 600 euros initialement accordée pour la mise en place de l'évènement. Sonia de La Tour du Pin, la créatrice du prix, s'est étonnée de cette réaction, qu'elle a qualifiée de "sectaire". Pour sa part, le président du Conseil général a annoncé qu'il ne se rendra pas à Combourg samedi.

L’année dernière, c’est l’académicien Alain Finkielkraut qui avait été récompensé pour son ouvrage L’identité malheureuse.

En vidéo sur le même thème - Eric Zemmour taclé par Sophia Aram

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité