Un braquage spectaculaire a eu lieu mardi soir à l'aéroport de Bruxelles : un fourgon de la Brink's a été dévalisé d'un chargement de diamants d'une valeur de 50 millions de dollars (37 millions d'euros).

Des armes automatiques de gros calibre avec visée laser, des uniformes de la police, deux véhicules, huit hommes : les bandits qui ont réalisé un des casses du siècle n'avaient rien laissé au hasard. L'attaque s'est déroulée mardi soir sur le tarmac de l'aéroport de Bruxelles, aux alentours de 19h47. Les malfrats ont débarqué à bord de deux véhicules, une camionnette Mercedes et un faux combi Audi de police.

Sans un coup de feu, ils braquent les convoyeurs de fonds de la Brink's, et déchargent des sacs de diamants vers un avion de la compagnie Swiss. Ils font ensuite main-basse sur le chargement, qui comprend aussi un coffre d'or, puis repartent comme ils étaient venus : par un trou pratiqué dans une clôture de chantier. L'opération s'est déroulée en moins de cinq minutes. Le butin ainsi amassé avoisinerait les 37 millions d'euros selon l'Antwerp World Diamond Centre (AWDC).  La porte-parole de l'AWCD a expliqué qu’ "il s'agissait de diamants bruts et taillés en provenance d'Anvers et à destination de Zurich, en Suisse […] c'est l'un des plus gros braquages (de diamants)".

Publicité
Le hold-up a en tout cas fait la une des quotidiens belges qui s'interrogent légitimement sur la sécurité de l'aéroport. Une mauvaise nouvelle aussi pour  la ville d'Anvers qui pourrait voir le secteur du diamant se braquer sérieusement. La ville, toute proche de Bruxelles, est en effet considérée comme la capitale du diamant dans le monde, et pourrait voir la concurrence profiter de ce malheureux coup d'éclat.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité