Le stand du joailler De Beers a été braqué mardi au Printemps Haussmann de Paris. Le butin dérobé est estimé entre deux et trois millions d’euros.

Au lendemain du braquage hollywoodien de l’aéroport de Bruxelles où 50 millions de dollars de diamants ont été dérobés, un joaillier des Grands Magasins parisiens a lui aussi été victime d’un vol. Entre deux et trois millions d’euros de bijoux ont en effet été dérobés dans un stand du joailler sud africain De Beers, situé au premier étage du Printemps-Haussmann ce mardi peu avant 19 heures. Face à deux hommes armés et vêtus de gilets par balles, une vendeuse de la bijouterie s’est vue dans l’obligation de leur ouvrir deux vitrines. Les malfaiteurs sont repartis avec leur contenu. L’opération a été si brève que les clients et la majorité des employés ne s’en sont même pas aperçus.

Publicité
Les braqueurs étaient à visage découvertUne porte-parole de l’enseigne De Beers a annoncé que le montant exact du butin dérobé était en cours d’évaluation et que le joaillier "collaborerait avec le magasin et la police". Les deux braqueurs n’auraient pas été cagoulés. Ils seraient repartis en passant par l’escalier de service du Grand Magasin. Ils n’ont fait aucun usage de leurs armes et aucun blessé n’a été à déplorer. La brigade de répression du banditisme de Paris s’est emparée de l’affaire. Reste maintenant à savoir dans quelle mesure l’important système de vidéosurveillance dont est muni le Printemps-Haussmann pourra aider les enquêteurs.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité