Un homme a agressé un aide-soignant du CHU de Bordeaux car il refusait que son épouse enceinte soit auscultée par du personnel médical masculin.

Le 9 août dernier, un homme est arrivé avec sa femme enceinte aux urgences de la maternité de Pellegrin à Bordeaux. Celle-ci, inquiète au sujet de sa grossesse, souhaitait être examinée. Mais son mari a refusé pour des raisons religieuses qu’un homme prenne en charge son épouse voilée, selon le quotidien Sud Ouest.

Le ton est alors monté entre un membre du personnel de l’accueil et l’époux en colère. Un aide-soignant a décidé d’intervenir. Il a d’abord essayé de calmer l’homme mais ce dernier lui a assené deux coups de poing au visage. L’aide-soignant a déposé plainte pour "violences" au commissariat de Bordeaux. Il s’est vu prescrire une interruption de travail de trois jours.

L’hôpital porte plainte également

Le CHU de Bordeaux a annoncé jeudi qu’il portait plainte au titre de personne morale en soutien de son employé. Dominique Dallay, chef du service de gynécologie-obstétrique de l’établissement bordelais, a expliqué au journal Sud Ouest que de nombreuses femmes demandaient à être prises en charge par du personnel médical féminin exclusivement.

Publicité
Et ce "pour différents types de raisons, pas uniquement religieuses", a précisé la maternité à l’AFP, avant d’ajouter : l’hôpital "respecte toutes les croyances et s'efforce de répondre aux souhaits des patients". Le CHU a conclu en indiquant qu’il n’en avait malheureusement pas toujours les moyens en fonction du personnel disponible.

Vidéo sur le même thème : Hôpitaux : un robot pour alléger les tâches des aides-soignants 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité