Moins d’une semaine après la mise en examen du fameux "bijoutier de Nice", plus de 1,5 millions personnes ont "liké" la page crée sur Facebook pour le soutenir. Un chiffre qui fait polémique.

Capture d'écran de la page facebook

Si vous avez Facebook , vous avez forcément vu cette page "Soutien au bijoutier de Nice". A l’heure actuelle, cette page recueille plus de 1,5 millions de soutien. Un record de popularité qui fait polémique. Ce samedi, des internautes ont mis en cause la véracité de ces soutiens avec une étude à l’appui. En effet, selon le site Social Bakers, qui analyse la fréquentation des réseaux sociaux, 80% des personnes soutenant le bijoutier sur Facebook ne seraient pas enregistrés en France. Argument tout de suite relayé par les détracteurs de cette page. Selon eux, les administrateurs de la page "Soutien au bijoutier de Nice" auraient acheté ces "likes" à l’étranger auprès d’une entreprise spécialisée dans le marketing en ligne.

Les administrateurs de la page démentent

Publicité
Pour autant, le chiffre donné par Social Bakers reste peu crédible. "Au prix du marché noir, 950 000 'likes' coûteraient 15 000 dollars. Un tel investissement est peu probable", a indiqué Guilhem Fouetillou, professeur associé à Sciences Po et fondateur d'un institut d'analyse des conversations sur le web. De plus, les administrateurs de la page Facebook ont décidé de jouer la transparence en postant une capture d’écran représentant une partie des statistiques de la page. Sur cette image, on s’aperçoit bien que la plupart des adhérents proviennent de France. Dimanche, le site Social Bakers est revenu sur ses chiffres : "Le plus probable, c’est qu’il y a un bug côté Facebook, qui ne nous envoie pas des données correctes." Autrement dit, la page "Soutien au bijoutier de Nice" dispose d’un réel succès, au sens premier du terme.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité