Les prochains jours pourraient être marqués par une invasion de moustiques. Les eaux stagnantes de la décrue offre en effet un environnement optimal pour le développement de larves dans la région francilienne.

Températures douces et humidité, voilà le mélange parfait pour attirer les moustiques. Ainsi, les zones touchées par les crues exceptionnelles ont de grande chance d’être envahies par ces insectes dans les semaines à venir. Tous les critères sont réunis pour leur prolifération.

Publicité
En effet, les récentes crues vont maintenant laisser place à des eaux stagnantes, ce qui est l’environnement idéal pour le développement des larves. De plus, l’hiver a été très doux ce qui a permis aux larves de mieux résister. Du côté des températures, les prochains jours seront déterminants. "Il suffit qu'il y ait dix jours de suite à 23 °C le jour et 15 °C la nuit pour que le cycle complet de l'œuf au moustique adulte se termine", explique Stéphane Robert, président du site Vigilance-moustique, indique le site de TF1.

A lire aussi : VIDEO Inondation à Paris : des saumons qui traversent une route?

Pas de risque sanitaire

Parmi les types de moustiques, c’est le moustique dit "vulnérant" qui risque d’être majoritaire. Ces piqûres sont bénignes mais provoquent des rougeurs et gonflements.

Mais pour le moment, pas d’affolement, c’est "simplement un risque", précise le spécialiste qui ajoute qu’il ne s’agit pas "d’un risque sanitaire mais juste d'un problème de confort". 

En vidéo sur le même thème : Inondations : lourd constat à Souppes-sur-le-Loing 

 

Publicité