L’auteur de la prise d’otage oragnisée dans une classe de maternelle en 2010 à Besançon, qui n’avait fait aucune victime, a été déclaré irresponsable ce mercredi par la cour d'appel de la ville. Il ne sera donc pas condamné.

Mercredi 30 janvier, la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Besançon a déclaré Kévin “irresponsable pénalement”. Agé de 17 ans, le jeune homme avait pris les élèves d’une classe de maternelle en otage en 2010. Aucun blessé n’avait été à déplorer. La libération du preneur d'otages a toutefois été assortie d'une interdiction d’entrer en relation avec les victimes, de porter une arme et de se trouver à proximité d’un établissement scolaire (autre que le sien) pour une période de dix ans. Une quinzaine de familles et l’institutrice s'étaient portées partie civile.

“Mes clients ont du mal à comprendre qu’il reste libre”

Publicité
Maud Pedroletti, l’avocate de la famille d’un des enfants pris en otage, considère que cette issue témoigne d’une “carence de loi”, puisqu’il n’y pas d’obligation de soin alors même que la personne est déclarée irresponsable. “Mes clients ont du mal à comprendre qu’il reste libre compte tenu de la gravité des faits”, a-t-elle ajouté. Interrogé à ce sujet, l’avocat de la défense, Christophe Bernard, a, quant à lui, rétorqué :” Les cinq experts qui avaient exa­miné mon client avaient consi­déré qu'il n'y avait pas de dan­ge­ro­sité et donc pas de néces­sité d'une hos­pi­ta­li­sa­tion”. L’affaire a été renvoyée au tribunal correctionnel pour l’indemnisation des victimes.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité