Alors que Bernard Tapie était lundi soir l’invité de David Pujadas sur le plateau du JT de France 2, le présentateur a confié ses impressions sur ce qui s’est véritablement apparenté à un show télévisé. Retour sur cette interview quelque peu musclée.

Bernard Tapie a fait son show lundi soir. Invité sur le plateau du JT de France 2 présenté par David Pujadas, l’ancien ministre de la Ville n’a pas hésité à hausser le ton pour tenter de prouver son innocence dans l’affaire de l’arbitrage Adidas/Crédit Lyonnais dans laquelle il est poursuivi pour "escroquerie en bande organisée". Loin de se laisser déstabiliser, le journaliste de la Deux ne s’est pas démonter et a poursuivi le déroulé de ses questions. "La prise à partie des personnalités est devenue une figure éprouvée. François Bayrou l’a utilisée en 2007 puis Jean-Luc Mélenchon ou Marine Le Pen", a-t-il ainsi expliqué au Figaro avant d’ajouter : "il ne faut pas rentrer dans ce piège. Il faut ramener l’interlocuteur aux faits et au dossier. Ne pas se laisser détourner". Et d’affirmer : "je suis certain que le téléspectateur n’est pas dupe".

Une tribune déguisée en interview ?Et alors que Bernard Tapie a clairement affirmé être victime d’un "complot" qui viserait in fine Nicolas Sarkozy, David Pujadas n’a pas souhaité donner son avis sur cette théorie. Suite à la polémique lancée par certains qui estiment que cette interview télévisée ressemblait davantage à une tribune, le journaliste a en revanche déclaré : "Si trois personnes sur mille lancent une polémique, elles feront plus de buzz que toutes les autres. C'est ainsi et c'est le cas sur tous les sujets. Sur le fond, je n'ai pas du tout ce sentiment. Les retours sont très bons... Mais il appartient à chacun d'apprécier".

Publicité
Et si David Pujadas a su mener à bien son interview et maîtriser en quelque sorte le brusque changement de ton de son invité, il a toutefois reconnu ne pas avoir pu poser toutes ses questions. Certains points restent ainsi toujours flous comme "la somme qui lui a été attribuée au titre du préjudice moral".

Regardez l'interview musclée de Bernard Tapie chez David Pujadas:

Publiez votre commentaire

13 commentaires

@ Libérine qui a dit : "la

Portrait de giellesse

- Pouvons-nous parier un centime d'euro sur l'existence du Paradis ? - Non ! - Péchons !

@ Libérine qui a dit :

"la chaine publique est aux ordres du gouvernement socialiste et pas de N.SARKOZY"

Très juste !

D'autre part, si Pujadas n'a effectivment pas pu poser toutes les questions importantes, je ne trouve pas qu'il s'en soit si mal sorti en face de ce gros plouc mal élevé...

Votez pour ce commentaire: 

null

Portrait de capucine 38

null

Votez pour ce commentaire: 

Pauvre petit Pujadas ! Petit

Portrait de bniat40

bniat40

Pauvre petit Pujadas ! Petit (très petit) avec un cerveau tout aussi développé que sa taille ! Qu'a-t-elle de grand, cette petite teigne ? Son salaire de 240 000 euros/an qu'il s'efforce de cacher tant immérité, ce qui est énorme pour présenter un journal 4 ou 5 fois par semaine, en soirée, se contentant de reprendre ce qui a été dit à 13 h !

Alors pour se croire un grand, il outrepasse ses droits ! L'affaire Tapie étant en justice, de quel droit la teigne se permet de pousser un interrogatoire de justicier ? Pujadas confond son rôle d'informateur avec celui de justicier ! Espérons que Tapie saura lui retourner l'ascenseur !

Votez pour ce commentaire: 

Il ne faisait pas le poid ce

Portrait de tomba

tomba

Il ne faisait pas le poid ce Pujadas ? bien petit et face à un ténor du blabla j'ai bien rigolé quoi que Tapie c'est pas ma tasse de thé ?

Votez pour ce commentaire: 

Pourquoi se plaindre ?

Portrait de papypat56

 Patrick GILLES

 Pourquoi se plaindre ? C'était un moment de franche rigolade. Il en faut par les temps qui nous courrent sur le haricot.

Votez pour ce commentaire: 

Si dans une république

Portrait de vaiarii

 Si dans une république "démocratique", le service public se permet d'inviter "un mis en examen" au journal télévisé natinal, tous les mêmes cas devraient avoir ce droit ou alors aucun !!!

Ce qui posent les questions :

1- Qui a permis cet entretien ??? Certainement pas le petit Pujadas tout seul

2- Pour quelle raison ??? Pour mettre dans la tête qu'il y a un complot contre le petit Sarkozy ???

3-  Si Pujadas était un journaliste il aurait demander de qui venait le complot !!!

Votez pour ce commentaire: 

France 2 n'a pas apporté de

Portrait de TAGAR

France 2 n'a pas apporté de démenti sur la dédicace de tapie à estoup qui aurait étè tronquée par ses journalistes.L'objectivité voudrait que cette chaîne la donne dans son intégralité .Dés lors la chaîne apparait aux yeux de tapie comme un média à charge qui ne dit pas tout et c'est pourquoi Pujadas à ce moment là n'était plus crédible .

Votez pour ce commentaire: 

tout à fait OK sur les

Portrait de 6ija

6ija

tout à fait OK sur les précédents commentaires, il suffisait de ne PAS INVITER ce repris de justice.

Votez pour ce commentaire: 

Avec Tapie, j'ai comme

Portrait de nanard18

nanard18

Avec Tapie, j'ai comme beaucoup de gens de ma génération un peu rêvé. Cette gouaille, issue du milieu populaire qui nous était proposée changeait la donne. Fort en tout, même en marchant d'illusions il nous a scotché à son parcours. Rachetant tout pour une bouchée de pain et réussissant à vendre une coquille vide avec de substancielles plus-values, c'était le "chef". Il arrive dans le vélo, succès immédiat, ne serait-ce que pour les coureurs qui voyaient leurs revenus ramenés à une plus juste relation salaire/souffrance. Puis, avec l'OM, ce fut le bonheur apporté aux supporters de ce sport avec l'apothéose du championnat d'Europe 1993. Juyste aprçs, nous avons eu droit aux premiers frimats de "l'affaire Tapie/Crédit Lyonnais". Comme si cela ne suffisait pas nous avons basculé dans l'irréel avec "l'affaire OM/Valenciennes". Le seau commençait déjà à être bien plein. Tout en imaginant que Tapie s'est peut-être fait avoir par le CL, après de nombreuse années, on se dit que nous revenons au niveau de l'arroseur arrosé. Ce mec a tellement vécu d'esbrouffes, de promesses non tenues, de licenciements "productifs" uniquement pour lui, que maintenant, même s'il avait raison à 100 %, je m'en fous complètement. Mais que ceci  ne m'eùpêche pas de parler de ce fameux débat sur France 2 entre Tapie et Pujadas. Tapie a noyé Pujadas, il l'a laminé. Le petit bonhomme n'a pas été à la hauteur. N'est pas journaliste qui veut. A mon avis, il est passé sous la table, comme cela lui arrive parfois dans son émission "des paroles et des actes" qu'il présente sur France 2. Cette émission que je suis régulièrement ne me permet pas de penser que ce monsieur est un bon journaliste. Opportuniste, certes, l'oreille collée au vent, certes, mais pour le reste, PIPEAU ! Entre Tapie et Pujadas, le score est plûtot en faveur de Tapie qui, pourtant ne méritait pas de gagner ce match. Le talent, cela ne s'invente pas.

Votez pour ce commentaire: 

Pages

Publicité