BFM TV a livré des détails surprenants concernant la mise en garde à vue de Bernard Tapie dans le cadre du litige de l’affaire Adidas-Crédit Lyonnais. L’homme d’affaire aurait subi un véritable calvaire.

Bernard Tapie a été retenu autre jours dans une salle spécialisée de l’hôpital Hôtel-Dieu, situé à deux rues du Palais de Justice. Cette salle, appelée salle Cusco, est réservée aux gardés à vue nécessitant des soins médicaux. Selon BFM TV, Bernard Tapie aurait été logé dans une pièce de "9 mètres carrés, sans fenêtre, pourvue juste d’un vasistas et de toilettes." La chambre aurait été, en termes de "vétusté" digne des chambres "des années 1950", selon l’un des avocats. Aucun traitement de faveur n’a donc été administré à Bernard Tapie.

Publicité
Toujours selon BFM TV, il aurait été entendu en train de hurler dans les couloirs de cet hôpital. La raison de ces hurlements ? La mauvaise qualité des repas fournis. L’homme d’affaire serait épuisé. A presque 70 ans, Bernard Tapie aurait été sans cesse interrogé du lundi 24 au vendredi 28 juin par la police. Les auditions même nocturnes puisqu’elles ont duré jusqu’à 1h30 du matin lors de la première journée d’audition. Les médecins ont ensuite ordonné que les interrogatoires se terminent à 20h30.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :