Le commissariat de Berck-sur-Mer dans le Pas-de-Calais a été évacué mardi à cause de mauvaises odeurs non identifiées qui incommodent fortement les policiers. Plus de détails.

Les odeurs devenaient insupportables. Depuis trois semaines des odeurs non identifiées et particulièrement incommodantes sévissent au commissariat de Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais).  Au point que les locaux ont été fermés mardi pour une semaine. L’objectif étant de déterminer d’où viennent ces odeurs et de trouver une solution. Une vidange des égouts a d’ores et déjà été effectuée mardi matin mais celle-ci n’a rien donné.

Trois policiers ont été placés en arrêt maladieAu cours de ces dernières semaines, la soixantaine de policiers qui travaille dans ce commissariat s’est plaint de ces odeurs pestilentielles. Certains d’entre eux en arrivant même au point de ne plus pouvoir travailler. Trois policiers ont en effet été placés en arrêt maladie tandis que d’autres ont été victimes de malaises. "On est tous, tous intoxiqués. On a l’exemple d’un collègue qui est arrivé seulement hier matin. Hier soir, il est rentré chez lui avec une barre dans la poitrine, il n’arrive plus à respirer", a rapporté Fabrice Kazmierzak, brigadier-chef à Berck et délégué syndical Unsa police. "C’est vraiment qu’il y a quelque chose", a-t-il estimé. "Au départ, il y avait un parfum poivré qui ressemblait à de la lacrymogène", a-t-il également rapporté avant de préciser que l’air semblait "vicié" et que l’odeur ressemblait à "des remontées d’ammoniaque et de souffre".

Publicité
L’air du bâtiment va être "analysé très finement"Face à cette situation, Denis Robin, le préfet du Pas-de-Calais a décidé de transférer les effectifs de ce commissariat dans des bâtiments provisoires. "Nous avons pris contact avec un bureau d'étude qui va capter pendant une semaine l'air qu'il y a dans le bâtiment et ensuite analyser très finement. Pendant toute cette période et pour une raison de précaution et de sécurité, j'ai pris la décision de retirer les fonctionnaires de police du bâtiment incriminé", a-t-il annoncé.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :