Un bébé est né à bord du vol 998 Tunisair, reliant Tunis à Nice vendredi. Une naissance qui suscite de nombreuses questions. Planet.fr fait le point sur les conséquences de ces accouchements hors-norme.

Vendredi, une maman de 31 ans a mis au monde son enfant alors qu’elle se trouvait à bord d’un avion Tunisair effectuant la liaison Tunis-Nice. Certains racontent que le nouveau-né bénéficie alors de billets gratuits à vie par la compagnie et d’autres que le pilote devient son parrain. Qu’en est-il réellement ?

Pas de billets gratuits à vie pour le bébé et sa famille

Il est rare de naître dans un avion. La dernière naissance durant un vol remontait au 26 juillet dernier sur la compagnie allemande Lufthansa, comme l'a rapporté le Huffington Post. Il y a plusieurs mois, la compagnie française Air France, avait démenti le fait que les compagnies aériennes offraient des voyages illimités à l'enfant et à sa famille. En revanche, elles peuvent offrir un petit cadeau comme une bouteille de champagne pour les parents. Air France avait également démenti le fait que le commandant de bord devenait le parrain du bébé. En ce qui concerne la nationalité de l’enfant, il prend généralement celle de ses parents. Sauf dans certains cas où les pays permettent au nouveau-né d’obtenir leur nationalité en cas de survol de leur territoire. Quant au lieu de naissance, il s'agit toujours de celui de la destination du vol.

Lire aussi -Naissance dans les transports en commun : lequel est le plus rentable ?

Par ailleurs, certaines compagnies aériennes peuvent refuser à une femme enceinte de monter à bord d’un de leurs avions si elle est dans son dernier mois de grossesse. Désormais, seule la jeune femme peut juger de son aptitude à prendre l’avion. Toutefois, les compagnies aériennes fournissent quelques recommandations avant l’embarquement.

Lire aussi -Un avion British Airways détourné à cause de la naissance d'un prématuré

Publicité
D’autre part, le personnel naviguant reçoit une formation de secourisme mais n’est pas apte à pratiquer un accouchement. Cependant, il y a huit chances sur dix qu’un médecin se trouve à bord de l’appareil, d’après Air France. Donc l’avion n’est pas nécessairement obligé d’atterrir sauf en cas d’urgence.

Vidéo sur le même thème : Pilote d'Air France : " un métier très stressant depuis les attentats de 2001"

mots-clés : Naissance, Avion
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité