Une semaine après la découverte de deux bébés congelés au domicile de leur mère à Ambérieu (Ain), le parquet a confirmé que les nouveau-nés sont morts par noyade.

Les résultats de l’autopsie ont été dévoilés.  "L’institut médico-légal fait état auprès du juge de constations médico-légales corroborant tout à fait les dires en garde à vue de Madame C. Les enfants sont nés vivant et auraient bien été noyés", a indiqué ce mercredi dans un communiqué, le procureur de la République de Bourg-en-Bresse, Denis Meudon. Une semaine après la découverte des corps de deux nouveau-nés dans le congélateur d’une famille d’Ambérieu, dans l’Ain, les autorités ont en effet confirmé les aveux faits par la mère des deux petits garçons. Agés de 32 ans, Audrey C. a avoué il y a quelques jours qu’elle avait donné naissance à ces deux enfants en 2009 et en 2011 et qu’elle les avait ensuite noyés. C’est le père des bébés qui a fait la macabre découverte et prévenu la police.

Publicité
La mère a déjà été condamnée pour un infanticideEt alors que cette mère de famille avait déjà été condamnée pour des faits similaires par le passé, elle a été mise en examen pour meurtre avec circonstances aggravantes le 26 mars dernier. Déjà maman d’un adolescent d’une douzaine d’années, la trentenaire a écopé d’une peine de 15 ans de prison en 2005 pour avoir assassiné son bébé en 2002. Elle aurait alors abandonné le corps de son enfant dans une maison en ruine, aidée de sa mère. Balayant tout éventuel manquement de la justice, Denis Meudon a par ailleurs précisé au Parisien : "Madame C. a purgé toute sa peine. Elle est restée détenue huit ans, quatre mois et neuf jours. Et la cour d’assises disait dans son jugement qu’elle pouvait avoir un aménagement de peine après sept ans et six mois". La mère de famille risque désormais la prison à perpétuité. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité