Une jeune femme de 19 ans a été condamné mardi à cinq ans de prison avec sursis pour avoir tué, en 2011, le bébé qu’elle venait de mettre au monde dans les toilettes de son collège en Saône-et-Loire.

Trois ans après les faits, la justice a tranché. Mardi, la cour d’assises des mineurs de Saône-et-Loire a reconnu coupable de « meurtre sur mineur » une jeune femme de 19 ans et l’a condamnée à cinq ans de prison avec sursis. Elle encourrait une peine de 20 ans de réclusion criminelle.

Elle a "étouffé" son bébéLorsqu’elle avait 16 ans, celle-ci a secrètement accouché la nuit dans les toilettes du collège où elle était interne en Saône-et-Loire. "Après avoir nettoyé et pris dans ses bras » son enfant « né à terme et viable", l’adolescente "l’avait étouffé", rapporte France 3. Le corps sans vie du nourrisson avait ensuite été découvert par le personnel de l’établissement.

Publicité
"Malgré tout ce qu’elle a fait, elle aimait ce bébé""Elle ne peut pas expliquer (les faits). Elle peut expliquer le contexte, elle peut expliquer qu'elle a été paniquée et dépassée car quand on se croit enceinte de trois mois et que brusquement on accouche, c'est un choc psychologique", a plaidé l’avocate de la jeune femme, Me Géraldine Gras-Comtet, laquelle a fait valoir "l'état de sidération dans lequel se trouvait sa cliente au moment des faits ainsi qu’un profil psychologique fragile", note également France 3. "Elle a toujours reconnu des gestes malheureux sur cet enfant", a par ailleurs assuré Me Gras-Comtet, précisant que sa cliente "malgré tout ce qu’elle a fait, aimait ce bébé" et "le pleure toujours".

Vidéo sur le même thème - Infanticide de Berck-sur-Mer, le décryptage d'un expert