Mercredi, les enquêteurs ont retrouvé Lucas, le bébé enlevé mardi  à la maternité régionale de Nancy. La ravisseuse du nouveau-né  a,  quant à elle, été interpellée. Le point sur cette affaire de kidnapping.

Sain et sauf. Au lendemain de son enlèvement à la maternité régionale de Nancy (Meurthe-et-Moselle), Lucas a été retrouvé en bonne santé. Le bébé âgé de trois jours faisait l’objet d’une alerte enlèvement. Il a finalement été découvert mercredi soir vers 19h30 à Vandoeuvre-lès-Nancy, dans  appartement de la banlieue sud de la ville. Selon le procureur de Nancy, Thomas Pison, la ravisseuse présumée – une jeune femme d’un "peu plus de 17 ans" - s’y trouvait avec son compagnon et un autre couple. "Elle était d’abord dans le déni, en disant qu’elle venait d’accoucher, et puis après elle a reconnu les faits", a précisé le directeur du SRPJ de Nancy, Alain Couic, en charge de l'enquête, avant d’ajouter que le nouveau-né n’a souffert d’aucune privation "si ce n’est l’absence de sa mère".

Les quatre personnes présentes dans l’appartement où a été retrouvé Lucas ont ensuite été interpellées. Aucune n’était jusqu’alors connue des services de police. Le bébé a, quant à lui, été remis à ses parents après que ces derniers aient confirmé à la maternité qu’il s’agissait bien de leur enfant.

Elle s’est fait passer pour une auxiliaireSi les motivations exactes de la ravisseuse présumée demeurent encore inconnues, les enquêteurs ont toutefois d’ores et déjà réussi à retracer le parcours de la jeune femme depuis la maternité où a eu lieu le rapt à son domicile. "Il y avait deux mamans dans la chambre. A la première, qui était encore éveillée, elle a proposé de prendre son bébé, mais la mère a refusé. La suspecte a alors pris l'enfant de la seconde mère qui, elle, dormait", a en effet expliqué une  source proche de cette affaire.

C'est notamment râce au portrait robot établi à partir des images de vidéosurveillance que les enquêteurs ont par ailleurs pu diffuser le signalement d’une femme : "type européen, âge apparent 16-20 ans, corpulence mince, cheveux tirés en arrière avec frange rabattue sur le front ». Les policiers ont ensuite pu établir un portrait robot et entamer une minutieuse enquête de voisinage près du lieu où elle était descendue du tram. Et alors qu’une alerte enlèvement a été mise en place dès mercredi matin, les enquêteurs ont reçu de nombreux témoignages. L’un a ainsi fait état d’une jeune femme revenue chez elle avec un nouveau-né et que personne n’avait jamais vu enceinte auparavant.

Publicité
Une perquisition était toujours en cours à 22 heures dans l'appartement, où certaines affaires du bébé ont été retrouvées. "Si nous n'avions pas eu de vidéoprotection (...), je crois que l'enquête aurait été encore plus difficile", a soutenu le procureur. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité