Un Polynésien a entrepris dimanche soir de rejoindre les îles Marquises depuis Bayonne et ce, en pirogue à voile. Son arrivée est prévue dans  quatre mois.

A 41 ans, un Polynésien s’est lancé un défi fou : partir en pirogue de Bayonne pour rejoindre les îles Marquises. Pour cette traversée en direction de ses îles natales, Ismaël Patu-Huukena est accompagné d’un ami surfeur. Les deux hommes ont ainsi levé les voiles dimanche aux alentours de 17h30. "Le département sécurité des Affaires maritimes m'a donné le feu vert. Je pars d'une minute à l'autre, en fonction de la météo", a ainsi expliqué le Polynésien quelques minutes avant son grand départ. Et alors la fin de ce voyage est prévue dans quatre mois, les deux hommes ont d’ores et déjà listé toute une série d’escales : l’Espagne, le Portugal, la Guadeloupe, le Venezuela, la Colombie, le Panama et l’archipel des Galapagos. "Je suis calme, zen, notre première étape sera Madère", a indiqué Ismaël Patu-Huukena. C’est par ailleurs au cours de ces brefs arrêts que les deux hommes donneront des nouvelles à leurs proches.

Il porte "un message de paix à travers les océans""Je rentre en pirogue comme mes ancêtres, je veux montrer à ma famille que je n’ai pas oublié nos traditions", a également précisé celui qui a quitté sa terre d’origine il y a plus de 18 ans. "S'il doit lui arriver quelque chose, j'espère que cela sera à proximité des côtes espagnoles et portugaises, car une fois éloigné des côtes, j'ai peur pour eux", a de son côté confié l'un des parrains de cette aventure, l'entrepreneur Jean-Louis Brettes, gérant de la société de composites Polycontact. Ancien agent de sécurité, Ismaël Patu-Huukena a admis qu’il n’était pas un marin aguerri. Il se rassure toutefois en assurant que "personne ne connaît la mer" et qu’il souhaite porter "un message de paix à travers les océans".

Publicité
La construction de la pirogue a duré plus d’un anBaptisée Te-Hono, la pirogue est longue de 12,5 m et armée d'un mât de 10 mètres. Elle dispose également d'une coque décorée d'une baleine à laquelle sont fixés deux flotteurs. L'un d'entre eux transporte notamment les vivres, l'essence et tous les matériaux à protéger. À l'intérieur de l’embarcation se trouve par ailleurs une cabine rudimentaire de 4 mètres de long qui peut contenir jusqu’à trois couchages et une cuisine. La construction de cette pirogue a duré plus d’un an et a nécessité l’aide financière de plusieurs entrepreneurs.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité