Découvrez le témoignage bouleversant d'Aurélie Silvestre, enceinte lorsque son compagnon a été tué au Bataclan, le 13 novembre 2015. Elle raconte dans un livre sa vie après l'attentat.

"J'ai d'abord écrit pour moi, pour 'déposer mon histoire' ", a confié Aurélie Silvestre à Elle à l'occasion de la sortie de son premier livre, Nos 14 novembre. Cette responsable de la communication à Monsieur, un atelier de création de bijoux, mère de deux enfants, a perdu son compagnon Matthieu Giroud lors de l'attentat du 13 novembre 2015, à la salle de spectacle du Bataclan.

À l'époque, le couple avait déjà un enfant, Gary, et la jeune femme était enceinte de 5 mois de la future Thelma. Aujourd'hui, Gary a 4 ans, Thelma a 7 mois, et Aurélie Silvestre publie Nos 14 novembre. Elle a justifié ce titre par le déroulement de la dernière année, qui pour elle "n'a été qu'une succession de 14 novembre, comme si le calendrier s'était soudainement arrêté sur cette journée".

"C'est la vie qui gagne"

Les jours qui ont suivi les attaques, elle les a vécus "comme un automate", a-t-elle admis à Elle. Si la vie a été compliquée après l'événement, notamment avec son fils qui "fai(sait) des crises de colère qui terrifiaient tout le monde", elle a vécu la naissance de Thelma comme "un pur moment d'apaisement".

Publicité
Aurélie Silvestre a préféré célébrer son arrivée, persuadée qu'elle est la preuve que "c'est la vie qui gagne". Elle a conclu, sereine : "Tout cela aurait pu me terrasser, m'abattre définitivement, mais non. Mes enfants vont bien, je vais bien".

Vidéo sur le même thème – La nouvelle façade du Bataclan révélée

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité