Découvrez le témoignage bouleversant d'Aurélie Silvestre, enceinte lorsque son compagnon a été tué au Bataclan, le 13 novembre 2015. Elle raconte dans un livre sa vie après l'attentat.

"J'ai d'abord écrit pour moi, pour 'déposer mon histoire' ", a confié Aurélie Silvestre à Elle à l'occasion de la sortie de son premier livre, Nos 14 novembre. Cette responsable de la communication à Monsieur, un atelier de création de bijoux, mère de deux enfants, a perdu son compagnon Matthieu Giroud lors de l'attentat du 13 novembre 2015, à la salle de spectacle du Bataclan.

À l'époque, le couple avait déjà un enfant, Gary, et la jeune femme était enceinte de 5 mois de la future Thelma. Aujourd'hui, Gary a 4 ans, Thelma a 7 mois, et Aurélie Silvestre publie Nos 14 novembre. Elle a justifié ce titre par le déroulement de la dernière année, qui pour elle "n'a été qu'une succession de 14 novembre, comme si le calendrier s'était soudainement arrêté sur cette journée".

À lire aussi – Attentats de Paris : Didi, le héros oublié du Bataclan

"C'est la vie qui gagne"

Les jours qui ont suivi les attaques, elle les a vécus "comme un automate", a-t-elle admis à Elle. Si la vie a été compliquée après l'événement, notamment avec son fils qui "fai(sait) des crises de colère qui terrifiaient tout le monde", elle a vécu la naissance de Thelma comme "un pur moment d'apaisement".

Publicité
Aurélie Silvestre a préféré célébrer son arrivée, persuadée qu'elle est la preuve que "c'est la vie qui gagne". Elle a conclu, sereine : "Tout cela aurait pu me terrasser, m'abattre définitivement, mais non. Mes enfants vont bien, je vais bien".

Vidéo sur le même thème – La nouvelle façade du Bataclan révélée

Publicité