Un rapport de l'IGPN publié aujourd'hui montre que les bavures policières sont en recul en 2013 comparée à l'année précédente.

© AFP

Le bilan annuel de l’inspection générale de la police national fait état d’un recul des "dérapages" de la part des fonctionnaires de police. Selon le rapport de la police des polices une baisse de 7% s’observe par rapport à l’année 2012.

Lire aussi : 36, quai des Orfèvres : deux policiers mis en examen pour viol en réunion

Sur les 841 policiers concernés par des actes d’atteinte aux personnes, 252 l’ont été pour des "violences volontaires", 14 pour "atteintes sexuelles", et 54 pour des "violations du secret professionnel". Concernant les "atteintes aux biens", 86 policiers ont été sanctionnés pour "vol aggravé par la fonction", 11 pour "escroquerie" et 3 pour "abus de faiblesse".

Enfin, 45 fonctionnaires de police ont fait l’objet de procédures pour "atteinte à l’État" dont 14 pour corruption "active ou passive", 26 pour "faux en écriture publique", et 5 pour "trafic d’influence".

Un site Internet pour signaler les abus

Le 2 septembre dernier, a été instaurée une plateforme de signalement en ligne. Ce dispositif semble porter ses fruits. Ce sont 5 à 10 signalements par jours qui remontent aux services via ce site. Sur les 1.154 faits signalés, 26% concernent les méthodes et les pratiques des policiers, 13% leur comportement en public et 11% les faits de violence.

Publicité
Cet apport est minoritaire comparé à ceux de la direction centrale de la sécurité publique et de la sécurité proximité de l’agglomération parisienne de la préfecture de police d’où provient la grande majorité des signalements. L’IGPN met en lien ces chiffres avec le "volume de leurs effectifs et la diversité de leurs missions" soulignant que les fonctionnaires ont été impliqués en 2013 dans 3 millions d’interventions.