Le chef du gouvernement, Jean-Marc Ayrault, a confirmé l'annonce de François Hollande de baisser les allocations familiales pour les foyers les plus riches. Un peu moins d'un Français sur cinq serait concerné

La nouvelle était attendue. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, l'a annoncé ce mercredi 17 avril, la baisse des allocations familiales pour les familles les plus aisées va toucher environ 15% des Français rapporte l'AFP. C'est sur France Inter que l'heureux propriétaire d'un Combi Volkswagen a fait cette déclaration, précisant que la mesure concernera "les plus hauts revenus, autour de 15% des gens concernés".  Cependant, le seuil en dessous duquel les allocations vont être baissées n'a pas encore été établi.

Les plus riches recevront moinsLe Premier ministre a tenu à préciser sa pensée : "on gardera l’universalité des allocations familiales, c’est-à-dire que toutes les personnes auront des allocations familiales. Mais à partir d’un certain niveau de revenus, ça sera progressif. Dans le collimateur du gouvernement : les familles aisées qui seront les premières concernées. "Cette affaire n’est pas tranchée puisque je dois dans les prochaines semaines me rendre devant le Haut Conseil de la famille, où tous les partenaires autour de la table pourront en débattre avec moi"  s'est justifié le Premier ministre.

Publicité
Une promesse de HollandeCette annonce fait suite aux déclarations de François Hollande, lors de son interview télévisée sur France 2, le 28 mars dernier. Le chef de l'Etat avait notamment expliqué que "les plus hauts revenus n’auraient plus les mêmes allocations", sans donner davantage de précisions. Cette réforme voulue par le gouvernement vise à faire des économies afin de ramener à l'équilibre le budget de la sécurité sociale, dont les besoins sont estimés à 2,2 milliards d'euros pour 2016

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité