Chez les Bachelot, on a le sens de la formule. Venue soutenir le mariage gay dimanche, l’ancienne ministre de la Santé,  accompagnée de son fils, a donné quelques conseils, à ceux qui entendent briguer la mairie de Paris en 2014, sur l’attitude « gay friendly » à adopter.

Roselyne Bachelot est l’une des rares personnalités de droite à défendre le mariage pour tous. Elle était donc présente lors de la manifestation en soutien au projet de loi de dimanche dernier, et en a profité pour donner quelques conseils à ses petits camarades UMP qui se verraient bien à la mairie de Paris en 2014. « Je ne sais pas ce que va voter Nathalie Kosciuscko-Morizet, mais elle ferait bien de matriculer (sic) ses abattis si elle veut être candidate. Parce que c'est ce que j'ai dit à François Fillon : être gay friendly, c'est pas une condition suffisante, mais c'est une condition nécessaire » a déclaré l’ancienne ministre de la Santé dans une interview pour une vidéo réalisée par la Chaîne parlementaire.

Publicité
Son fils Pierre, qui se trouvait à ses côtés, a en profité pour ajouter : « Vu la saturation du 1er, 2e, 3e, et 4e arrondissements en termes de sociologie, c'est aussi bien de se balader avec un uniforme SS en Israël. T'as un grand succès ! ». Des propos, et une comparaison, qui suscitent quelques réactions sur les réseaux sociaux. Connue pour sa maîtrise parfaite du discours sans langue de bois, Roselyne Bachelot peut se féliciter d’avoir fait mouche une nouvelle fois. Et son fils Pierre Bachelot n’a rien à lui envier. Une chose est sûre, chez les Bachelot, on a le sens de la formule et le verbe fleuri ! 

 
Publicité