Les caisses d'allocations familiales (CAF) vont lancer des recherches sur les familles qui passent à coté de leurs droits. Certaines n'ont aucune idée qu'elles peuvent toucher des aides.

Les Caisses d'allocations familiales vont faire le tri dans leurs fichiers. Cette fois, il n'est pas question de repérer les fraudeurs mais tout le contraire, trouver les familles qui ne demandent pas la totalité de leurs droits. Beaucoup passent notamment à coté d'autres allocations, telles que l'allocation logement, la prime d'activité ou encore le RSA.

Cette conclusion a été tirée grâce à une étude faite en Gironde et relayée par Europe 1 : 12% des familles ne font pas valoir la totalité de leurs droits. Dans le département du sud-ouest, des familles qui y avaient droit ont pu disposer, après avoir fait les démarches, de 210 euros de plus en moyenne. 

A lire aussi : Comment toucher des allocations chômage ?

Moyens mis en place pour trouver les familles bénéficiaires

C'est donc un travail de ciblage et de profilage minutieux qui attend la CAF. Daniel Lenoir, Directeur Général de la Caisse nationale des allocations familiales explique notamment à Europe 1 que "ça a du sens de montrer qu'aujourd'hui, avec les techniques 'big data', on peut aller plus loin dans l'application des principes de solidarité et d'égalité aux droits". C'est d'ailleurs la même technique qui est appliquée par la CAF pour retrouver les fraudeurs. 

Publicité
Une enquête publiée par l’Observatoire des non-recours aux droits et aux services (Odenore) en 2011 avait expliqué pourquoi les ménages passent à coté de leurs droits. En général les familles manquent d'informations sur l'existence de certaines prestations ainsi que sur leur condition d'accès. Elles sont parfois découragées à faire de longues démarches administratives et peuvent aussi tout simplement souffrir d'une situation instable qui entraîne la rupture de leurs droits. Enfin, l'étude avait également mis en lumière que certains ont honte de demander des aides ou ne veulent pas en bénéficier afin de ne pas se sentir assisté.  

Vidéo : Le duel de l'éco: Faut-il supprimer les allocations familiales aux foyers les plus aisés ?