Les passagers d’un TER reliant Perpignan à Avignon ont eu une belle frayeur après le passage de quatre jeunes hommes qui les ont menacés de mort mercredi.

Une mauvaise blague au mauvais moment. Quatre jeunes hommes ont été interpellés jeudi après avoir effrayé les passagers d’un TER reliant Avignon à Perpignan (Aude). En cause : ils ont réussi à accéder aux haut-parleurs du train et ont menacé de mort les passagers tout en criant "Allahou Akhbar". Ils auraient également ordonné à la vingtaine de personnes voyageant dans le train de "déposer leur téléphone portable au sol", a rapporté à Midi Libre une source proche de l’enquête.

Aucune violence physique n’a toutefois été constatée. Le contrôleur du train a regroupé les passagers dans un seul wagon et a donné l’alerte. Le train s’est finalement arrêté en urgence à Salses-le-Château (Pyrénées-Orientales) et les quatre hommes, âgés de 19 à 23 ans, ont pris la fuite.

Une enquête ouverte pour "infractions d'apologie d'un acte de terrorisme"

Publicité
Mais les jeunes hommes ont été rapidement identifiés et interpellés. Ils ont ensuite été placés en garde à vue à la compagnie de gendarmerie de Rivesaltes. Une enquête a été ouverte pour "infractions d'apologie d'un acte de terrorisme" et "tentative d'extorsion avec menaces de mort". Deux jeunes filles qui les accompagnaient ont été mises hors de cause.

En vidéo sur le même thème - Le témoignage glaçant d'une rescapée du Bataclan 

mots-clés : Aude, Train, Ter, Menaces de mort
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité