Vingt-et-une sépultures appartenant à des soldats de la Première Guerre mondiale ont été dégradées lundi dans le cimetière d'Alzonne. Des croix gammées auraient été inscrites.

C’est l’effroi dans la petite commune d’Alzonne (Aude) après la découverte de plusieurs tombes "taguées et dégradées" selon les propres mots de la préfecture, contactée par Francetv Info, qui précise que ces dernières n’ont toutefois pas été ouvertes.

Les gendarmes ont fait la découverte ce mardi des tombes profanées dans le cimetière de la petite commune de 1 500 habitants. En tout, vingt-et-une sépultures ont été dégradées, pratiquement toutes appartenant à des anciens combattants de la Première guerre mondiale.

Selon un journaliste d’I-Télé, "quelques croix gammées" ont été découvertes sur place.

Dans un communiqué, le préfet de l’Aude, Jean-Marc Sabathé, a condamné "ces actes indignes et stupides", adressant son "soutien aux familles de victimes de ces dégradations". Il a ensuite assuré que "tous les moyens seront mis en œuvre pour retrouver les responsables". Une enquête judiciaire a été ouverte.

A lire aussi Des dizaines de tombes chrétiennes profanées en Meurthe-et-Moselle

Publicité
Comme le rappelle Sud-Ouest, un cimetière avait également fait l’objet d’une profanation au début du mois d’août à Labry, en Meurthe-et-Moselle. Trois mineurs, âgés de 12, 14 et 15 ans, aux motivations "gothiques", avaient reconnus la dégradation d’une quarantaine de tombes. Il s’agissait alors de la cinquième profanation de cimetière dans le département depuis le début de l’année.

Vidéo sur le même thème : Meurthe-et-Moselle: un cimetière chrétien profané à Labry