Face à la polémique, le maire UMP de la commune varoise, Gil Bernardi, est revenu sur sa décision : les messes en plein ne seront pas annulées cet été.

Cette annonce avait suscité la colère des habitants. Le 26 mai dernier, le maire du Lavandou (Var), Gil Bernardi, avait informé le Père Joseph Nguyên par courrier de l’impossibilité d’organiser cet été, pour des raisons de sécurité, les traditionnelles messes de plein air. Mais face à la pression exercée par les fidèles, le maire UMP a récemment été contraint de renoncer à cette interdiction, comme le souligne La Croix.

À lire aussi - Béziers : Robert Ménard se félicite d’avoir "démocratisé" la messe publique

Dans une lettre adressée au curé de la paroisse locale, le maire justifiait sa décision : "Les tensions confessionnelles et les événements du 7 janvier 2015 nous conduisent à ne pas attiser les critiques des adeptes de la laïcité, comme à ne pas exposer les paroissiens au geste d’un déséquilibré ou d’un fanatique. Ce motif de sécurité de vos paroissiens me paraît essentiel pour que le culte puisse se dérouler en toute sérénité". Néanmoins, Gil Bernardi avait assuré qu’une messe serait célébrée en extérieur à l'occasion de la Saint-Pierre et de la Sainte-Marie.

Une messe folklorique

Mais cette décision n’a, semble-t-il, pas été du goût de tout le monde, y compris du Père Joseph Nguyên. Ce dernier a en effet fait distribuer les exemplaires de cette lettre aux citoyens, qui, de leur côté, ont manifesté leur mécontentement sur les réseaux sociaux. Selon Francine Brochot, directrice de la communication du Lavandou, la raison est toute simple : la célébration de cette messe est essentielle car elle fait partie du "folklore" de la région.

Du confort "en période de forte chaleur"

Publicité
Pourtant, c’est bien le maire lui-même qui avait organisé pour la première fois en 1996 la messe en plein air afin d'offrir "plus de confort à notre curé et à ses fidèles, durant les périodes de forte chaleur". Aussi, dans un communiqué publié jeudi, Gil Bernardi est finalement revenu sur sa décision, indiquant que les célébrations auront bel et bien lieu chaque dimanche, sur la place Ernest Reyer. "La mairie en assurera la sécurité", a-t-il conclu. De quoi ravir les habitants.

Vidéo sur le même thème - Messe en plein air, bain de foule et selfie pour le pape en Corée du Sud