Il y a an, 130 personnes étaient tuées dans le pire attentat sur le sol français depuis la Seconde Guerre mondiale. Mais que son devenus les survivants et témoins des attaques de Paris et Saint-Denis ?

© Capture écran Facebook

Aurélie Silvestre, enceinte de son mari tué au Bataclan, retrouve de l’espoir

Elle a vécu un véritable cauchemar. La soirée du 13 novembre, Aurélie Silvestre se trouvait au Bataclan avec son compagnon, qui a été tué. Aurélie, elle, était enceinte.

Quatre mois après la nuit d’horreur, Thelma est née, redonnant ainsi du sourire à sa mère. Malheureusement, Matthieu Giroud ne verra jamais son deuxième enfant (ils ont eu aussi un fils, Gary, âgé de 4 ans).

Son fils "faisait des crises de colère"

Bouleversée mais pas abattue, Aurélie Silvestre a sorti un livre intitulé : Nos 14 novembre. "J'ai d'abord écrit pour moi, pour 'déposer mon histoire'", indique la jeune femme au magazine Elle. Pourquoi ce titre ? Car pour elle, tous les jours qui ont suivis le 14 novembre dernier (jusqu’à la fin 2015) "n’ont été qu'une succession de 14 novembre, comme si le calendrier s'était soudainement arrêté sur cette journée".

Publicité
Depuis les attentats, Aurélie reconnaît qu’elle a dû mal à reconstruire sa vie. Son fils "faisait des crises de colère qui terrifiaient tout le monde", déclare-t-elle. Néanmoins, la naissance de Thelma lui a redonné de l’espoir. 
Publicité