Pour certains, la tragédie qui a frappé la France il y a un an n'a pas forcément été orchestrée par Daech. Opération menée par François Hollande, messages prémonitoires, actrice engagée pour pleurer à toutes les attaques... voici les folles hypothèses des conspirationnistes !

L’exercice du SAMU, le matin-même

Après les attaques du 13 novembre, le médecin urgentiste Patrick Pelloux, qui avait participé au secours des victimes, a été interrogé sur France Info. Il a alors déclaré, rapporte Le Figaro : "Le hasard a fait que le matin, au SAMU de Paris, avait été organisé un exercice sur des attentats multisites, donc on était préparés".

Publicité
Pour les théoriciens du complot, "le hasard" ne suffit pas à expliquer une telle coïncidence. Selon eux, le SAMU aurait été au courant. Ils s'appuient sur d'autres cas similaires : la veille de l'attentat du 11 mars 2004 à Madrid, l'OTAN organisait une simulation d'attaque terroriste ; Scotland Yard avait effectué un exercice juste avant les attaques du 7 juillet 2005 à Londres ; et le 11 septembre 2001, à New York, les militaires américains venaient d'effectuer un entraînement intensif lorsque les deux tours ont été percutées par deux avions de ligne.

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité