La France était touchée vendredi dernier par plusieurs attentats à Paris. Depuis sept jours, les autorités ont travaillé pour retrouver les terroristes et ont intensifié leurs frappes contre Daech. 

Un bilan de 130 morts 

Le nombre de victimes s'est à nouveau alourdi vendredi, en passant à 130 morts après les différentes attaques qui ont touché la capitale vendredi 13 novembre, dans des bars des Xe et XIe arrondissements de Paris, au Bataclan et au Stade de France notamment. Le bilan pourrait encore s'alourdir, avec de nombreux blessés toujours dans un état critique. 

Un assaut mené à Saint-Denis 

Les habitants de Saint-Denis se sont réveillés mercredi matin vers 4h30 avec des tirs et explosions. Un assaut a été lancé par les autorités françaises dans un appartement du centre-ville. Le suspect principalement recherché était Abdelhamid Abaaoud, 28 ans, surnommé Abou Omar al-Baljiki, qualifié de cerveau dans les attentats de Paris. On apprendre le lendemain, jeudi, qu'il a été tué lors de l'assaut. Deux femmes sont également mortes dans l'assaut. 

Série de frappes françaises en Syrie 

La riposte de la France contre Daech n'a pas tardé. Dimanche, l'armée française a largué vingt bombes sur Raqqa, le fief de l'État islamique en Syrie. Un poste de commandement et un camp d'entraînement ont été détruits. Les frappes françaises se sont multipliées les jours suivants et continueront de s'intensifier en Syrie et en Irak. 

Salah Abdeslam activement recherché 

Soupçonné d'avoir participé aux attentats, Salah Abdeslam reste activement recherché par les enquêteurs. Son frère Brahim Abdeslam est quant à lui mort en kamikaze boulevard Voltaire le soir des attentats tandis que son autre frère, Mohamed, a été entendu par les autorités. 

L'état d'urgence prolongé de 3 mois en France

Après la mise en place immédiate de l'état d'urgence dans tout le territoire au lendemain des attentats, le Parlement français a donné vendredi son feu vert au prolongement pour trois mois de l’état d’urgence en France. Cette mesure devait entrer en application dès samedi. 

Une attaque terroriste au Mali 

Publicité
Le Mali a également été victime d'une attaque terroriste vendredi 20 novembre dans l'hôtel Radisson Blu de la capitale, Bamako, fréquenté par de nombreux étrangers. Le bilan de l'attaque reste encore incertain mais on parle d'au moins 21 morts. L'attentat a été revendiqué par un groupe terroriste associé à Al-Qaïda. 

En vidéo sur le même thème - Attentats, et maintenant ? L’analyse de Naïma Charaï

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité