Plus d’un mois après les attentats de Paris, les enquêteurs étudient un enregistrement sonore contenant l’intégralité du massacre perpétré au Bataclan. On y entend notamment les terroristes discuter du jihad.

Un document "glaçant". Les juges d’instruction chargés de l’enquête sur les attentats du 13 novembre dernier à Paris étudient actuellement une bande-son de la tuerie du Bataclan. Celle-ci a été enregistrée à titre personnel par un technicien lors du concert des Eagles of Death Metal et couvre l’intégralité du massacre commis depuis l’entrée des terroristes dans la salle de concert, aux alentours de 21h40, jusqu’à leur élimination par les agents du BRI à minuit et demi. Les cris et les pleurs des victimes, ainsi que la voix des terroristes, y sont enregistrés.

Il s’agit du seul document retrouvé à ce jour contenant l’intégralité de la tuerie. Il pourrait donc permettre aux enquêteurs d’en apprendre plus sur ces attaques et sur les trois kamikazes. D’autant plus que dans cet enregistrement, ces derniers discutent de leur appartenance à Daech et du jihad en Syrie et en Irak, pendant qu’ils rechargent leurs armes.

Samy Amimour serait le premier kamikaze à s'être fait abattre

Publicité
Grâce à ce document, les enquêteurs ont également déterminé que Samy Amimour était le premier kamikaze à mourir après qu’un commissaire de police, le premier arrivé sur les lieux, lui a tiré dessus, faisant sauter son gilet explosif. Par ailleurs, les djihadistes auraient arrêté de tirer sur les victimes dès l'entrée de la BRI dans la salle de spectacle. Au total, 90 personnes ont perdu la vie ce soir-là lors de l’attaque.

En vidéo sur le même thème - Attaques à Paris : des images terrifiantes filmées à la sortie du Bataclan

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité