Près d’une semaine après les attentats qui ont endeuillé la France, Hervé Benoît, un prêtre lyonnais, a écrit une tribune très virulente dans laquelle il s’en prend… aux victimes.

Le prêtre lyonnais Hervé Benoît, qui officie à la basilique de Fourvière, a tenu de virulents propos après les attentats qui ont fait au moins 130 victimes vendredi 13 novembre à Paris. Dans une tribune publiée sur le site Riposte catholique, il a écrit qu’il n’y avait "pas que ceux qui tiennent des kalachnikovs qui sont des monstres". En cause : le groupe Eagles of Death Metal, qui jouait ce soir-là au Bataclan, serait satanique, d’après lui.

"Regardez les photos des spectateurs quelques instants avant le drame, s’est offusqué le prêtre. Ces pauvres enfants de la génération bobo, en transe extatique (…). Mais ce sont des morts-vivants. Leurs assassins, ces zombis-haschishin, sont leurs frères siamois." Sans aucune compassion pour les victimes, il a ensuite ajouté qu’il s’agissait du "drame de l’humanisme athée, qui aime le diable, la mort, la violence, et qui le dit… et qui en meurt".

L'archevêque de Lyon a réagi aux propos du prêtre

Toujours selon le religieux, le véritable drame se trouverait dans les avortements qui ont lieu tous les jours en France. "Le signe de la mort et du chaos ne flotte pas que sur les rues de Paris, un vendredi soir maudit. 130 morts, c’est affreux ! Et 600 morts, c’est quoi ? C’est le chiffre des avortements en France le même jour. Où est l’horreur, la vraie ?", a-t-il questionné.

Publicité
Contacté par Metronews, l’archevêque de Lyon a assuré que "les propos du Père Benoît ne reflètent évidemment pas la pensée du diocèse ni celle du cardinal Barbarin". Comme l’a d’ailleurs repéré Rue89, le cardinal Barbarin a orchestré ce lundi la cérémonie religieuse des obsèques de Caroline, une femme de 24 ans morte lors du concert des Eagles of Death Metal au Bataclan.

En vidéo sur le même thème - La blague d'Eric Zemmour sur Molenbeek

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité