Actuellement des camions circulent toujours illégalement à Nice et ce, malgré l’attentat du 14 juillet où un camion a foncé sur la foule tuant 84 personnes. Explications. 

Malgré l'attentat du 14 juillet, où 84 personnes ont été tuées par un camion qui a foncé sur la promenade des Anglais, la radio France Bleu Azur révèle que des poids lourds continuent de circuler en toute illégalité dans Nice. Pourquoi ? 

A lire aussi - Attentat de Nice : l’homme qui a sauvé sa femme enceinte n’a jamais existé

Il y a des exceptions

Comme l’explique la radio, l’article 1 de l’arrêté municipal indique que : "La circulation des véhicules utilitaires d'un poids total en charge égal ou supérieur à 3,5 tonnes (le terroriste conduisait un 19 tonnes, ndlr) en transit est interdite dans l'agglomération de Nice".

Sauf exceptions (des dérogations sont, par exemples, prévues pour les véhicules de ramassage des ordures ou pour des transports d’animaux vivants), le transporteur n’a pas le droit d’entrer dans la ville. S’il y a dérogation approuvée, le chauffeur doit se référer à un autre arrêté municipal du 7 décembre 2004 :

-L'arrêt des utilitaires et des poids lourds doit s'effectuer "exclusivement sur les aires réservées à cet effet", soit les places peintes en jaune.  

-Concernant les horaires de livraisons, tout dépend de la taille du véhicule. Pour tout simplifier : à partir de midi, normalement, il ne devrait plus y avoir de camion dans Nice.

Grands problèmes de circulations à Nice

Enfin, l’arrêté ministériel, datant du 7 mars 2015, interdit la circulation des poids lourds les jours féries. Ces trois arrêtés prouvent donc que le terroriste n’avait strictement pas le droit d’emmener son camion dans la ville. Certains le font encore. Pourquoi ?

Publicité
Des livreurs, qui se sont confiés à France Bleu Azur, ont expliqué qu’il est très difficile de respecter ces arrêtés. "Personne ne respecte la loi", a précisé l'un d'entre eux, car les places réservées aux livraisons sont presque toutes occupées par des voitures.

Aussi, comme les magasins du centre-ville ouvrent tard (à partir de 9h30), les transporteurs n’arrivent pas à livrer tous leurs clients dans les temps.

Enfin, pour ne rien arranger, Nice connait des grands problèmes de circulation. La métropole, peuplée de 530 000 habitants, ne propose qu’une seule ligne de tram. 

Vidéo sur le même thème : Attentat de Nice : une sixième personne mise en examen

 

Publicité