Un témoin de la prise d’otage, survenue en janvier dernier, estime que les autorités ont tardé à diffuser la photo du terroriste Amedy Coulibaly. Il réclame plusieurs millions d'euros à l'Etat.

Un témoin oculaire des attentats de janvier dans l’Hyper Cacher de Vincennes (Paris) va porter plainte contre l’Etat pour "faute", indique ce jeudi matin BFMtv.

Selon David (la personne souhaite rester anonyme), les autorités ont trop tardé à diffuser la photo du terroriste Amedy Coulibaly, auteur de la fusillade dans ce magasin juif qui a fait cinq morts. Il estime que la diffusion rapide de son signalement aurait pu éviter la prise d’otage.

A lire aussiDix jours avant les attentats, Amédy Coulibaly avait été contrôlé "par hasard" puis signalé à l'antiterrorisme

"Ils l’avaient identifié depuis 24 heures"

"Ils l'avaient identifié depuis 24 heures, ils auraient dû le dire. Je ne sais pas si ça aurait pu changer quelque chose, mais peut-être que 5 minutes avant (la prise d'otages dans l'hypermarché, ndlr), quelqu'un l'aurait vu arriver en voiture, confie David à BFMtv. C'est ce qui s'est passé pour les frères Kouachi. Ils ont été repérés dans une station-service, ça a permis en quelque sorte de les localiser, ça aurait pu être pareil pour Coulibaly."

Publicité
De leur côté, les autorités judiciaires indiquent que le terroriste était bien traqué et qu’il fallait créer "un effet de surprise". Une défense qui ne convainc pas l’avocat de David, Me Axel Metzker : "Quand on a le casier judiciaire, le parcours d'Amedy Coulibaly, et les préméditations antisémites des frères Kouachi, ne rien faire est une faute administrative. La responsabilité de l'Etat, qui a la sécurité de ses citoyens en charge, est entière."

Son client compte déposer plainte dans dix jours. Il s'est constitué partie civile et réclame plusieurs millions d'euros de dommages et intérêts.

Vidéo sur le même thème : Prise d'otages de l'Hyper Cacher : quand Lassana Bathily aide les hommes du Raid