Deux jeunes ont été arrêtés alors qu’ils préparaient une attaque terroriste. Selon les enquêteurs, ils visaient notamment la Tour Eiffel.

Le 10 février, Thomas, 20 ans, et Sara, 16 ans, sont arrêtés dans la région de Montpellier, dans l'Hérault. Ils étaient soupçonnés de préparer un attentat en France. Mis en examen le 14 février, ils ont reconnu les faits et ont avoué avoir eu pour cible la tour Eiffel et des militaires dans le sud de la France. C’est grâce à leur activité sur Internet, notamment sur l'application de messagerie cryptée Telegram, qu’ils ont été identifiés à temps.

D’après Le Monde, qui a reconstitué leur parcours, les deux suspects avaient monté un vaste projet, nécessitant une dizaine de personnes pour détruire la Dame de fer dans la capitale. Face à la difficulté, selon eux, de le réaliser, ils se seraient rabattus sur la ville de Montpellier. Selon le rapport des enquêteurs de sous-direction antiterroriste (SDAT), le couple aurait réussi à se procurer en ligne des produits chimiques et des explosifs, en petite quantité, découverts lors de la perquisition au domicile du jeune homme au moment de leur arrestation.

A lire aussiCreil : une lycéenne soupçonnée de préparer un attentat a été interpellée

"On s’est influencés mutuellement"

Les deux jeunes se sont rencontrés sur Internet. Tous les deux convertis à l’islam, ils ont discuté abondamment et ont fini par tomber amoureux. Thomas aurait par la suite révélé à la jeune fille être connu des services de renseignement pour avoir tenté de partir en Syrie en novembre 2015, avant d’être assigné à résidence. Ensemble, ils se sont radicalisés et ont alors projeté de commettre un acte terroriste où lui devait mourir en kamikaze et elle, s’enfuir en Syrie. "On s’est influencés mutuellement", aurait déclaré la jeune fille lors de sa garde à vue selon Le Monde.

Publicité
Après avoir tenté de se marier, ils ont décidé de s’attaquer à la France, en partie pour venger le départ avorté du jeune homme. Ils ont choisi la tour Eiffel, ce "truc de fer moche". Dans une vidéo publiée le 8 février, l’adolescente a prêté allégeance à l’organisation Etat islamique (EI). Leur projet semblant être de plus en plus imminent, les enquêteurs sont intervenus, procédant à leur arrestation. Une troisième personne, un homme âgé de 33 ans, a également été arrêté en même temps que le couple. Proche des milieux radicalisés, il est accusé de leur avoir apporté un "soutien", prévoyant de leur fournir du matériel.

En vidéo sur le même thème : L’Etat islamique revendique l’attentat raté de Constantine