Malgré l’horreur, Nice gardera en mémoire quelques belles histoires qui se sont déroulées au même moment que le terrible attentat commis jeudi soir.  

Difficile de penser positif quand un homme fonce avec son camion dans la foule, tuant au moins 84 personnes et blessant des dizaines d’autres dans un attentat commis à Nice. Pourtant, quelques belles histoires sont à retenir de cette nuit d’horreur du jeudi 14 juillet.

A lire aussi – Attentat à Nice : France 2 critiquée pour avoir diffusé des images choc

Un bébé retrouvé grâce à Facebook

Commençons par ces parents, qui pensaient avoir perdu leur bébé de huit mois emporté dans le mouvement de panique. Finalement, le petit garçon a été retrouvé grâce à Facebook. En effet, comme l’explique L’Express, la famille a lancé une alerte sur le réseau social peu avant minuit, avec la photo du bébé. "Petit garçon perdu pendant le mouvement de foule", "poussette bleue", "faites tourner l'info". Voilà ce que l’on pouvait lire dans un post partagé plus de 22 000 fois. Une heure et demi plus tard, le bébé, retrouvé, a été ramené à la famille, qui a tout de suite annoncé la bonne nouvelle sur Facebook.

Un geste héroïque

Difficile de considérer cette histoire comme belle, vu qu’elle abouti à un décès. Le terme héroïque s’applique ici. En protégeant sa femme, enceinte de 7 mois, Timothé Fournier (27 ans), est mort dans l’attentat. En effet, comme l’explique à l’AFP l’une de ses cousines Anaïs, le buraliste parisien a poussé sa femme sur le côté juste avant que le camion le percute. "C'était une crème de bonté (...), un jeune homme rêveur mais qui était toujours là pour sa femme et son futur enfant", raconte Anaïs. 

Elle accouche au numéro 1 Promenade des Anglais

Au milieu de la scène d’horreur, où des centaines de personnes couraient et se cachaient partout, une jeune femme a accouché. Comme le rapporte Paul Gonzalès, envoyé spécial du Figaro, la jeune femme, enceinte de neuf mois, s’est effondrée sur la plage en raison de contractions provoquées par l’angoisse et la peur. Accompagnée de son mari, elle sera finalement emportée par des employés dans les cuisines climatisées du restaurant Ruhl Plage, au numéro 1 de la Promenade des Anglais.

Publicité
Comme le souligne le fils de la gérante Madame Malacarne, un médecin s’est dévoué à aider la jeune femme à accoucher. Et ce malgré le fait qu’il y avait des gens réfugiés "même sous les frigos". Au bout d’une longue heure, les pompiers sont arrivés pour prendre en charge la jeune femme. Le nouveau bébé est né. "Malgré tout, nous étions si émus", reconnaît le restaurateur. 

Vidéo sur le même thème : L’hommage des citoyens du monde

Publicité