Un homme armé d’un couteau a fait irruption dans une maison de retraite pour religieux la nuit dernière à Montpellier, tuant une employée avant de prendre la fuite. Une chasse à l’homme a été lancée par les autorités. 

Une employées d’une maison de retraite pour religieux a été tuée à l’arme blanche la nuit dernière à Montpellier, (Hérault). La victime était la gardienne du bâtiment et venait de donner l’alerte après qu’un homme armé d’un couteau et d’un fusil scié s’y était introduit. L’assaillant a ensuite réussi à s’enfuir. Depuis, un important dispositif de sécurité a été mis en place et plusieurs effectifs de police ont été mobilisés pour le retrouver. Selon les informations de l’AFP, l’attaque eu lieu vers 3 heures du matin à l’EHPAD "Les chênes verts" de Montferrier-sur-Lez, à une dizaine de kilomètres de Montpellier. BFM TV croit savoir que le corps de la victime a été trouvé à l'intérieur de la maison de retraite.

Une attaque terroriste ?

"En l’état de l’enquête, aucun élément ne permet de caractériser les motivations" de cet homme, a déclaré le procureur de la République de Montpellier, Christophe Barret, face à la presse. Pour le moment donc, la piste d’une attaque terroriste n’est pas privilégiée ni écartée. Au moment où nous écrivons ce papier, un hélicoptère survole la zone entourée de massifs forestiers, l’éclairant d’un large faisceau lumineux.

A lire aussi – Métro, Champs-Elysées, Disneyland… Des attentats simultanés étaient prévus le 1er décembre

Publicité
En début de semaine, RTL et i>Télé rapportait que plusieurs attentats simultanés étaient préparés par un groupe d’hommes récemment arrêtés. Les attaques devaient avoir lieu le 1er décembre, jeudi prochain donc, dans un parc d’attraction de la région parisienne, au siège de la DGSI et sur les Champs-Elysées.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité