Deux jeunes se sont récemment pris en photo en train de faire une "quenelle" à l’Assemblée nationale. Ce lundi, Claude Bartolone a décidé de porter plainte.

Une photo de deux jeunes faisant une "quenelle" durant leur visite à l’Assemblée nationale circule actuellement sur Internet. Ce geste est considéré par certains comme un salut nazi inversé. Le cliché a été publié sur la page Facebook de Dieudonné, l’humoriste polémique à l’origine de la "quenelle" et condamné à plusieurs reprises pour incitations à la haine raciale. Sur la photo, on voit deux jeunes hommes faire le  geste controversé en plein milieu de l’Hémicycle.

Lire aussi -Dieudonné : l’humoriste jugé pour des propos antisémites

"Un geste dont la connotation est contraire aux principes républicains"

"L'Assemblée nationale est la maison du peuple. C'est pourquoi, conformément à la volonté de son président, Claude Bartolone, elle est largement ouverte aux citoyens. 160 000 visiteurs peuvent ainsi la découvrir chaque année", a indiqué l’Institution dans un communiqué. Puis de poursuivre : "il est profondément regrettable que deux d'entre eux n'aient pas pris la mesure de la dignité des lieux et aient profité de leur passage dans l'hémicycle pour y faire un geste dont la connotation est contraire aux principes républicains".

Lundi, le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, a annoncé qu’il allait déposer plainte. "Afin que des suites judiciaires appropriées puissent être prises à l'encontre des auteurs de ce geste et de ceux qui le diffusent, le président de l'Assemblée nationale a souhaité, dès qu'il a eu connaissance des faits, qu'une plainte soit déposée au nom de l'institution", a précisé la présidence de la Chambre basse.

Lire aussi -Quenelle de Dieudonné : d'où vient ce geste polémique?

Publicité
C’est le député UDI des Français établis hors de France (dont la circonscription compte Israël), Meyer Habib, qui avait repéré cette photo sur Internet le 27 avril. Début 2014, il avait déposé avec Jean-Louis Borloo "une proposition de loi visant à pénaliser ce geste obscène".

Vidéo sur le même thème : Une enquête ouverte sur Dieudonné pour apologie d'actes de terrorisme