L'arnaque au rétroviseur

L'arnaque au rétroviseur est tout aussi récurrente. La semaine dernière, à Gap (Hautes-Alpes), un automobiliste de 80 ans a été accosté par un individu tentant de lui faire croire qu'il avait cassé son retroviseur. L'homme s'est ensuite engouffré dans l'habitacle de la voiture en pressant l'octogénaire d'établir un constat. Quelques minutes plus tard, l'escroc a fait mine d'appeler son assureur, qui était en fait un complice.

Publicité
Au téléphone, le faux assureur a "conseillé" à l'octogénaire de retirer du liquide, et de ne surtout pas faire un chèque, pour régler l'affaire à l'amiable. Faisant confiance à l'escroc, il s'est exécuté et a livré 2000 euros à l'arnaqueur. En 2016, la police nationale avait diffusé un message de prévention sur son site, pour sensibiliser les automobilistes à cette arnaque fréquente.