L'ancien ministre de l'Economie est désormais membre du comité d'orientation stratégique de Talan, a annoncé ce jeudi la société de services en ingénierie informatique.

On ne l'arrête plus. Après être devenu vice-président d'Habitat, Arnaud Montebourg siégera au sein du comité d'orientation stratégique de Talan. La société de services en ingénierie informatique au chiffre d'affaires de près de 100 millions d'euros a récemment créé ce comité pour favoriser la croissance de son activité. L'ancien ministre du Redressement productif sera accompagné de Michel Combes, directeur général de l'équipementier en télécommunication Alcatel-Lucent. Comme avec l'enseigne d’ameublement française Habitat, ce sont les "idées nouvelles" de l'ancien locataire de Bercy qui sont recherchées.

Un rôle de conseiller

Dans un communiqué publié ce jeudi et relevé par l'AFP, Talan a annoncé qu'Arnaud Montebourg sera désormais membre de son tout nouveau comité d'orientation stratégique. Accompagné de Michel Combes, l'ancien ministre aura "pour mission de conseiller les dirigeants sur la stratégie de croissance et d'apporter des idées nouvelles". Cependant, les deux nouvelles recrues n'auront pas "de mission opérationnelle au sein du groupe", précise le communiqué. Cette annonce s'inscrit dans l'objectif que s'est fixée la société : atteindre le milliard d'euros de chiffre d'affaires, contre 100 millions d'euros aujourd'hui. Si l'on en croit les deux embauches successives chez Habitat et Talan, il semblerait que le récent retraité de la politique soit le plus à même de relever ce genre de défis.

L'homme à tout faire ?

Seulement une semaine après l'officialisation de sa nomination au poste de vice-président d'Habitat, Arnaud Montebourg poursuit sa reconversion. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a le vent en poupe. Si ses emplois du temps ne risquent pas de se superposer (le comité d'orientation stratégique de Talan ne se réunissant que trois fois par an), le nouveau business-man peut tout de même se targuer d'une récente reconnaissance dans le milieu des affaires.

Publicité
Reste à savoir si, comme l'expliquait Hervé Giaoui, la direction de Talan mise elle aussi sur un homme "en semi-échec". En effet, jeudi 19 mars sur BFM Business, le PDG de Cafom, la maison mère d'Habitat, a précisé pourquoi il avait choisi Arnaud Montebourg : "Il est bon d'utiliser des gens, disons, en semi-échec, parce qu'il n'a pas réussi ce qu'il voulait faire".

Vidéo sur le même thème - Arnaud Montebourg nommé vice-président d'Habitat 

Publicité
Publicité