Samedi soir, à Pédernec (Bretagne), un mur d'une porcherie s'est écroulé provoquant la fuite d'une cinquantaine de truies. La chute a aussi libéré une grosse quantité de lisier qui a contaminé un fleuve côtier. 

Dans la nuit de samedi à dimanche dans la commune de Pédernec en Bretagne, une très grosse quantité de lisier a été libérée par la rupture d'un mur qui a aussi fait fuir une cinquantaine de truies, a rapporté le Télégramme.

Des truies ont été euthanasiées

Vers 23h30, un couple d'agriculteurs est réveillé par un gros bruit semblable à une explosion. En sortant de leur habitation située en contrebas d'une porcherie, ils découvrent que le mur contenant les 600 de la fosse à lisier s'est écroulé. 

"Une vague de lisier a déferlé dans le jardin et les champs autour, c'était comme un tsunami", a témoigné le couple dont leur terrasse est devenue une "piscine d'excréments". Certaines truies ont pu s'enfuir, d'autres sont restées coincées sous les débris et le lisier. Le couple a rapidement alerté les pompiers. Le propriétaire de l'exploitation porcine n'était pas présent dans les environs. Des agriculteurs du voisinage sont venus aider les secours. Certains cochons ont dû être euthanasiés. 

Le fleuve du Jaudy a été pollué par l'incident

Des barrages de paille ont été mis en contrebas des champs inondés. Malgré les efforts, une pollution a été constatée plus tard dans le fleuve du Jaudy. Dimanche, les truies erraient encore sur les routes. Des agriculteurs ont tenté de les rassembler et ont aidé à les extraire du lisier. Vers 10 heures du matin, ce dimanche, elles ont été rassemblées chez un autre agriculteur dont la porcherie était vide. 

Publicité
Jean-Paul Le Goff, maire de Pédernec, a déclaré : "Ce qui est le plus pénalisant, c'est le lisier qui a atteint le Jaudy. Des constatations de pollution ont été faites à Milin Prad et plus bas, au niveau de l'entreprise Prim Nature. C'est pourquoi le prélèvement d'eau de la station de pompage de Pont-Morvan, à Pontrieux, gérée par le Syndicat du Jaudy et située en aval du point de pollution, a été immédiatement stoppé". Pour se fournir en eau potable, les habitants font désormais appel à des syndicats envrionnants.
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité