L’humoriste est revenu samedi sur la relaxe de Guy Bedos qui avait traité Nadine Morano de "conne". L’occasion pour lui de dire, à son tour, tout le bien qu’il pense de l’eurodéputée.

Guy Bedos n’est plus le seul humoriste à avoir publiquement insulté Nadine Morano. Samedi soir sur le plateau de "Salut les Terriens" sur Canal+, Stéphane Guillon a intégré ce cercle très fermé. Alors qu’il évoquait la relaxe de son "collègue" qui avait traité l’ancienne ministre de "conne" lors d’un sketch à Toul en octobre 2013, le trublion n’a pas manqué de revenir sur cette affaire. Imitant Guy Bedos, il a déclaré avec ironie : "Morano, l’avantage maintenant c’est qu’on peut l’insulter sans que ça nous coûte rien. Alors je me dis autant se faire plaisir. C’est gratuit". Non content de cette première salve, l’humoriste a poursuivi en enchaînant les insultes à l’attention de l’eurodéputée : "Morano vieille peau, face de cul, gueule de raie, bécasse, gourdasse, enculeuse de mouches, Morano has-been, maquerelle, manche à couille, pimbêche, parasite, peine-à-jouir".

Des insultes qui pourraient lui coûter cher

A lire aussi –Injures de Guy Bedos : Nadine Morano fait appel et l’insulte à son tour

Publicité
Des insultes tout en finesse qu’il a ensuite ponctuée d’un "et comme dirait mon ami Poelvoorde, ‘Va chier dans la Meuse on verra ton cul’". Même si Nadine Morano ne les a pas encore commentées, elles pourraient toutefois coûter cher à Stéphane Guillon. Lors du procès qui l’opposait à Guy Bedos, l’ex-membre du gouvernement Fillon réclamait 15 000 de dommages et intérêts. Et si elle a perdu en première instance, elle a prévenu sur Facebook qu’elle allait faire appel de la relaxe de l’humoriste.