Des milliers d’opposants au mariage pour tous ont défilé jeudi dans les rues de Paris en direction de l’Assemblée nationale où le projet de loi était examiné en seconde lecture. Et les choses ont dérapé.

Le bras de fer continue et les anti-mariage gay comptent bien faire entendre leur voix. Des milliers de manifestants ont défilé dans les rues de la capitale jeudi soir en direction de l’Assemblée nationale. Les opposants au mariage pour tous se sont donnés rendez peu avant 20 heures devant le métro Sèvres-Babylone. Ils sont ensuite arrivés aux Invalides, près de l'Assemblée (VIIe arrondissement) peu après 21 heures. Selon les forces de police, les manifestants étaient au nombre de 2.900. Le chiffre des organisateurs diffère lui, considérablement puisqu’il est de 6.000.

Cette fois encore, des incidents ont marqué la fin du défilé. Lors de la manifestation, certains ont crié "Hollande, ta loi, on n'en veut pas !" en agitant leurs drapeaux roses et bleus. En marge, de petits groupes ont, quant à eux, scandé "CRS collabo!" ou "CRS SS!".

Publicité
De 70 à 80 interpellationsLes CRS ont procédé à plusieurs évacuations. Un jeune homme a même été légèrement blessé durant l’une d’elles. Au total, les forces de l’ordre ont interpellé 70 à 80 personnes après les incidents. Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a condamné ces "nouveaux débordements" et "actes de violences" survenus "à l'issue de la manifestation". La question des ces incidents lors de manifestations anti-mariage gay a créé de vives tensions entre la gauche et la droite au sein de l’Assemblée jeudi. Les députés ont même failli se frapper.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité