Invitée sur le plateau d'une émission de télévision américaine, la journaliste a parlé de l'affaire qui a éclaboussé son ex-mari Dominique Strauss-Kahn.

La journaliste fait actuellement la promotion de la biographie de son grand-père, le marchand d’art Paul Rosenberg, qu'elle a écrite et qui s'intitule 21 rue La Boétie. Invitée à l’émission américaine "Sunday Morning" sur CBS, elle a accepté de se confier à propos de son ex-mari, comme le rapporte Le JDD.

"C'était extrêmement douloureux pour moi et ma famille"

"Nous avions dû rester à New York parce qu'il portait un bracelet électronique. Tous les journalistes nous attendaient à la sortie de notre maison. C'était extrêmement douloureux pour moi et ma famille comme vous pouvez l'imaginer", a ainsi révélé Anne Sinclair. "La justice était violente mais je dois reconnaître qu'aux Etats-Unis, quand elle se trompe, elle sait le reconnaître. Très rapidement, le procureur a reconnu qu'il n'y avait pas d'affaire", a ajouté l’ex-femme de Dominique Strauss-Kahn. La journaliste américaine, Erin Moriarty lui a ensuite demandé comment, en tant que journaliste, elle aurait couvert cette affaire. "Personnellement, j'ai toujours pensé que les joies et les peines relevaient de la plus stricte intimité. Je n'aime pas les gens qui viennent fouiller là-dedans. Je ne suis pas le genre de journaliste qui ferait ça", a alors rétorqué la nouvelle directrice éditoriale du Huffington Post.

Lire aussi - Anne Sinclair réagit pour la première fois à l'affaire du Sofitel

Publicité
Anne Sinclair ne s’était pratiquement pas exprimée au sujet de l’arrestation de l'ex-patron du FMI à New York en 2011. Il était alors soupçonné d’avoir agressé sexuellement une femme de chambre du Sofitel. L'ex-femme de DSK était revenue brièvement sur l’affaire lors d’une interview accordée à Laurent Delahousse dans l’émission de France 2 "Un jour, un destin" en avril dernier. L’ancienne journaliste de TF1 avait alors confié : "Quand j’ai épousé Dominque je savais que c’était un charmeur, un séducteur". Avant d’ajouter : "il y a eu des rumeurs (…) Je les ai ignorées. Et puis j’ai eu des doutes. Je suis souvent, quelquefois, venue lui demander si les choses étaient exactes ou pas. Et il savait démentir. Et me rassurer". Anne Sinclair avait ensuite affirmé qu’elle n'était pas au courant des infidélités de Dominique Strauss-Kahn.