La maire PS de Paris a vertement répondu à l’humoriste qui se plaignait de s’être retrouvé coincé dans la rues de Paris à cause de la Journée sans voiture, dimanche. Découvrez ce qu’ils se sont dit.

©Capture Facebook

 

Le ton monte entre Anne Hidalgo et Fabrice Eboué. Tout a commencé dimanche lorsque l’humoriste s’est fendu d’une vidéo postée sur Facebook et sur Twitter pour déverser sa colère contre la Journée sans voiture organisée le jour-même par la maire PS de la ville. Alors qu’il était allé chercher son fils en banlieue parisienne et rentrait avec lui à leur domicile du 10e arrondissement, Fabrice Eboué s’est retrouvé bloqué. Une situation qui ne lui a pas du tout plu et qu’il a décidé de commenter en vidéo depuis son véhicule. "Je paye un loyer, j’ai acheté une voiture, je pensais qu’en fait c’était pour avoir une certaine liberté de mouvement, mais non. On n’a plus le droit de rien faire en voiture", peut-on ainsi l’y entendre pester.

"Quelle épreuve terrible, pour ne pas dire insurmontable"

A lire aussi - Baiser entre deux hommes : Anne Hidalgo s'est fait avoir

Des propos qui ont fait réagir Anne Hidalgo. Rapidement, la socialiste a en effet posté un long message en réponse à cette vidéo. Un texte cinglant publié sur Facebook et dans lequel l’édile n’hésite pas à recourir à l’ironie. "J’ai été particulièrement touchée par votre vidéo. Votre mine désemparée, votre gorge nouée par l’émotion, vos yeux embués de larmes à l’idées terrible de devoir renoncer à votre voiture, m’ont fait prendre conscience de la gravité de la situation, a-t-elle écrit. Quelle épreuve terrible, pour ne pas dire insurmontable, d’être contraint un jour par an, à l’occasion de la journée sans voiture, de renoncer à son véhicule individuel !". Et celle-ci d’ajouter, toujours sur le même ton : "Depuis 24h, j’ai donc mobilisé tous nos experts, scientifiques et innovateurs, afin de concevoir une solution qui vous permette, lors de la prochaine Journée sans voiture, d’effectuer sereinement votre trajet Paris-banlieue. Je suis heureuse de vous annoncer que LA solution a été trouvée. Elle est expérimentée aujourd’hui même par plusieurs millions d’audacieux Parisiens et Franciliens. Je vous invite à la découvrir au lien suivant : http://ratp.fr/".

Publicité
Ce mardi, Fabrice Eboué a, à son tour, répondu à Anne Hidalgo. Sur sa page Facebook, l'humoriste a montré qu'il avait suivi les conseils de la maire de Paris et pris le métro pour se déplacer. "Ca y est Anne, c'est fait, j'ai pris le métro comme tu me l'avais demandé, explique-t-il tout en feignant de souffrir. J'ai relévé ton défi, à toi de relever le mien. Je te demande de prendre le RER D après 22 heures, entre Saint-Denis et Sarcelles". Loin de s'arrêter là, Fabrice Eboué évoque ensuite avec humour sa difficile recherche d'une place en crèche pour son fils et le projet d'ouverture d'une zone naturiste à Paris l'été prochain : "vous comprenez au combien je préfèrerais que mon enfant croise une puéricultrice avant un pénis". On attend (avec impaticience) la réponse d'Anne Hidalgo. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité