Une jeune femme de 18 ans a vécu un calvaire pendant six mois dans un appartement à Angoulême. Elle assure avoir été frappée par son petit ami, ainsi que séquestrée et obligée à se prostituer.

Elle en a eu assez. A Angoulême, en Charente, une jeune femme de 18 ans a appelé sa mère dimanche matin pour lui annoncer qu’elle s’était encore fait frapper par son petit ami de 24 ans. Comme l’explique le quotidien régional La Charente Libre, la mère, qui se trouvait alors à Dax, dans les Landes, a alerté la police qui a envoyé une patrouille vers l’appartement où se trouvaient la fille et son compagnon.

A lire aussi - Torture et barbarie : une femme séquestrée pendant 15 jours près de Lyon

Le compagnon rentré ivre de boîte de nuit

En état de choc, et marquée par des traces de coups au visage, la jeune femme a ouvert la porte aux policiers. En plus des coups, elle a expliqué aux enquêteurs avoir été séquestrée par son petit ami depuis six mois. Elle aussi assuré avoir été obligée de se prostituer. D'après la version de la jeune femme, son compagnon serait rentré dimanche avant 10 heures, ivre, de discothèque. Il l’aurait ensuite frappée, parce qu’elle lui aurait demandé pourquoi il avait passé la nuit dehors.  

Publicité
L’individu a été interpellé dimanche en fin de matinée, puis placé en garde à vue au commissariat. Comme l’indique toujours La Charente Libre, le lendemain, il a été présenté au parquet qui l’a convoqué pour violences conjugales.

Vidéo sur le même thème : Le directeur d'un Leclerc séquestré (Nîmes)

Publicité