Mardi à Anglet (Pyrénées-Atlantiques), un homme a tué sa femme et ses deux enfants de 12 et 15 ans avant de mettre fin à ses jours. Le mobile de ce drame n’est pas encore connu mais le père a laissé une lettre. 

Mardi, un drame familial s’est produit à Anglet, dans les Pyrénées-Atlantiques, révèle le journal local Sud-Ouest. Un homme a tué sa femme et ses deux filles âgées de 12 et 15 ans avec une arme à feu et s’est ensuite donné la mort. 

Les faits se sont déroulés dans une maison du centre d’Anglet. "On pense que c'est l'homme qui a tué ses deux filles, âgées de douze et quinze ans, et sa femme avant de se suicider", a déclaré le procureur de Bayonne, Samuel Vuelta-Simon. Selon lui, c’est un voisin inquiet qui a lancé l’alerte. En arrivant sur les lieux, la police a retrouvé les quatre personnes sans vie, tuées à l’aide d’une arme de poing.

A lire aussi : Drame familial dans le Nord : la piste du surendettement des parents

Le père laisse une lettre 

Même si les circonstances exactes de ce drame ne sont pas encore connues, le père a laissé une lettre qui permet de privilégier la thèse du suicide, a précisé le procureur de la République qui doit tenir une conférence de presse ce mercredi matin. Le maire de la ville, Claude Olive, s’est également rendu sur place.

Le couple était âgé d’une cinquantaine d’années. Lui, était un commerçant connu dans la ville. Il tenait un salon d’esthétisme. Ces derniers temps, il était en difficulté financière et sa femme aurait envisagé de le quitter.

Publicité
Par ailleurs, l’homme était aussi engagé en politique. Ancien militant UMP (Les Républicains), il avait voulu se présenter contre Claude Olive. En 2015, il avait été condamné à 5 000 euros d’amende dont 3 000 avec sursis pour avoir menacé de diffuser des documents à caractère diffamatoire contre l’actuel maire de Bayonne pendant la campagne électorale de 2013-2014. 

En vidéo sur le même thème : Paris: un couple égorgé à la disqueuse, le drame familial privilégié 

Publicité