Le conseil régional d’Alsace souhaite offrir une réduction sur les billets de train le 11 octobre prochain, jour de manifestation contre la réforme territoriale. La décision est contestée par l'opposition.

Le conseil régional d’Alsace a décidé de proposer à ses administrés des billets de train à prix cassé pour tous ceux qui souhaiteraient aller manifester samedi 11 octobre à Strasbourg, rapporte Metronews. L’objectif de cette grande marche de protestation est de contester la réforme territoriale telle qu’elle a été présentée par le gouvernement.

Le billet aller-retour pour la capitale alsacienne depuis n’importe quelle gare de la région serait tarifé à hauteur de 5 euros. Une réduction significative quand le prix affiché en temps normal pour un aller-retour entre Mulhouse et Strasbourg coûte en moyenne 35 euros.

À lire aussi - Réforme territoriale : la nouvelle carte adoptée par les députés PS

Une décision qui ne fait pas l'unanimité

"Face à l’affluence attendue, la région a décidé de proposer un tarif TER exceptionnel pour permettre à tous les Alsaciens qui le souhaitent de se joindre à ce mouvement de protestation", tente-t-on d'expliquer dans un communiqué du conseil régional. Mais cette offre est jugée "inacceptable" par les membres de l’opposition.

En effet, la décision peut ammener à s'interroger. L’Alsace est, depuis 2010, la dernière région en France à être dans le giron de la droite. Le président de la région, Philippe Richert (UMP) et les conseillers régionaux ne semblent pas vouloir tenter l’expérience du rapprochement avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne toutes les deux aux mains des socialistes.

Publicité
Mathieu Cahn, responsable du PS dans le Bas-Rhin, dénonce pour sa part une "utilisation indue de fonds publics pour financer une manifestation partisane", rapporte le quotidien régional L’Alsace. "On peut également avoir des doutes sur la légalité même du procédé et nous serons attentifs et vigilants sur ce point précis", a expliqué l’élu.

Vidéo sur le même thème - une plateforme de crowdfunding à l'alsacienne